Ali Bongo va représenter la CEEAC à la rencontre sur le climat de New York

Ali Bongo va représenter la CEEAC à la rencontre sur le climat de New York

() - C’est à l’invitation du président de la République française Emmanuel Macron, que le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba (photo) participera le 19 septembre, en marge de la 72ème assemblée générale des Nations Unies, à la conférence dédiée au Pacte mondial pour l’environnement défendu par la France, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. 

Il est question pour le président français de poursuivre la démarche de persuasion du chef d’Etat américain de ne pas remettre en cause l’Accord sur le climat de Paris et d’associer un grand nombre de voix à cette cause. 

Selon la direction de la communication présidentielle, la rencontre de New York a pour objectif d’assurer la défense du pacte mondial sur l’environnement, d’autant plus qu’il est destiné à devenir un traité international. 

Les grands principes en matière d’environnement à l’instar de ceux du pollueur-payeur, de la non-régression du droit, de l’accès à la justice, du principe de réparation ou de celui de précaution, sont entre autres centres d’intérêts contenus dans ce document. 

Le Gabon dont le rôle en matière de défense et de protection de la biodiversité est indéniable, y voit la marque de «reconnaissance pour son action dans la lutte contre le changement climatique et son leadership en la matière sur le continent». 

C’est sans doute la raison pour laquelle, le président de la République gabonaise prendra la parole au nom de la CEEAC dont il assure la présidence en exercice, à la tribune de cette conférence dont l’initiative est portée par le Club des juristes, un Think Tank juridique français intéressé par la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat. 

Le chef de l’Etat qui sera présent à New York, du 18 au 21 septembre, dans le cadre de l’assemblée générale annuelle des nations unies, dont le thème porte sur « Priorité à l’être humain: paix et vie décente pour tous sur la planète préservée », assure la présidence en exercice du Comité des chefs d’Etat et de gouvernements africains sur les changements climatiques (CAHOSCC). Un ensemble d’éléments qui militent en sa faveur à cette conférence. 

SeM

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...