Le Gabon ouvre officiellement ses frontières aux ressortissants de la Cémac

Le Gabon ouvre officiellement ses frontières aux ressortissants de la Cémac

() - Dans le cadre de la matérialisation du processus de libre circulation des biens et des personnes, les pays de la Cémac semblent avoir pris la dimension réelle de cette disposition et tiennent désormais à s’y mettre à fond.

Après le Tchad et la Centrafrique, il y a quelques jours, le Gabon vient à son tour d’ouvrir ses frontières aux ressortissants de son espace économique sous-régional.

En effet, le pays, à travers une note signée du ministre de l’Intérieur et datant du 19 octobre 2017, vient de prendre des dispositions allant dans ce sens.

«En application des dispositions de l’Acte additionnel n°08/05-CEMAC-CCE-SE du 25 juin 2005 relatif à la libre circulation dans l’espace communautaire Cémac, le Gouvernement de la République annonce l’effectivité de ladite mesure à compter de ce jour pour les ressortissants des Etats membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale.», indique les termes dudit communiqué.

Autrement dit, les ressortissants des six pays de cette zone que sont: le Cameroun, la RCA, le Congo, la Guinée équatoriale et le Tchad pourront désormais se rendre au Gabon librement, à condition d’être «détenteurs d’un passeport ordinaire biométrique, ou d’un passeport diplomatique ou de service », dévoile le communiqué.

Libreville justifie cette décision par le fait que le pays est engagé dans un processus de renforcement et de consolidation de son attractivité. Cela, dans le but d’attirer les Investissements directs étrangers (IDE).

Raison pour laquelle, cette offre d’ouverture est également formulée à l’endroit des pays du G20, ainsi que le Conseil de coopération du Golf (CCG). Il s’agit ainsi des grandes puissances pétrolières qui contrôlent le tiers des réserves mondiales du brut, notamment, le Qatar, Koweït, sultanat d’Oman, Arabie saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis.

Le communiqué précise par ailleurs pour ces derniers pays que : «Sans préjudice du dispositif existant de l’e-visa et dans les missions diplomatiques et postes consulaires, ce régime spécial consiste en la délivrance des visas d’entrée dès débarquement sur le territoire nationale».

Le moins que l’on puisse dire est que longtemps indexé de faire obstruction à ce processus de libre circulation, le Gabon dont le poids au PIB de la sous-région, est non négligeable, vient ainsi de confirmer sa détermination à s’arrimer aux directives de la Cémac en vue de son épanouissement.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...
Le 23 février 2018
Santé
l’afrique-centrale-sera-bientôt-dotée-d’une-organisation-sous-régionale-de-la-santé

L’Afrique centrale sera bientôt dotée d’une Organisation sous-régionale de la santé

A la faveur d’une séance de travail ce 21 février 2018, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, le Dr Conombo Kafondo Ghislaine et le Secrétaire...
Le 22 février 2018
Régulation
le-centre-gabonais-des-élections-sera-mis-en-place-avant-les-législatives-annoncées-pour-le-28-avril-prochain

Le Centre gabonais des élections sera mis en place avant les législatives annoncées pour le 28 avril prochain  

Contenue dans les résolutions du Dialogue politique d’Angondjé tenu entre mars et mai 2017, la mise en place du Centre gabonais des élections (CGE) en remplacement de la Commission électorale...