Les agents de la brigade de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Caistab renvoyés à l’exercice de leurs fonctions

Les agents de la brigade de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Caistab renvoyés à l’exercice de leurs fonctions

 () - « Je jure et promets de bien et loyalement remplir mes fonctions et d’observer en tout, les devoirs qu’elles m’imposent. »

C’est par ce serment que la première cuvée des agents de la brigade mobile itinérante de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Direction générale des Caisses de stabilisation et de péréquation au Gabon (Caistab), a été renvoyée à l’exercice de ses fonctions, par le président du Tribunal de première instance de Libreville, le 18 janvier dernier.

Au terme de cet exercice, les 16 agents assermentés jouissent désormais des prérogatives reconnues au ministère publics, et aux officiers de police judicaire. Ils sont donc à cet effet, chargés de la recherche et de la constatation des infractions à la législation relative, à la distribution des produits pétroliers conformément aux dispositions en vigueur.

De manière technique, les agents de la brigade mobile itinérante de contrôle de la distribution des produits pétroliers ont un cahier de charges bien conséquent. Ils ont entre autres pour principales missions, d’effectuer des contrôles inopinés, afin de renforcer les mécanismes de péréquation des produits pétroliers. Il s’agit également pour eux, de réaliser des enquêtes visant à rechercher, constater les infractions et traduire les auteurs en justice et ou à payer les amendes.

Pour ce faire, ils sont appelés à : suivre les chargements et déchargements des camions de produits pétroliers, vérifier les documents de transport par rapport aux produits déclarés, traquer les ventes illicites, des produits pétroliers le long des routes dans les villages et dans les stations-services.

Selon la Direction générale des Caisses de stabilisation et de péréquation au Gabon, cette initiative se veut hautement sécuritaire et régalienne. Cela, afin d’implémenter davantage de transparence et la traçabilité dans ce secteur de distribution des produits pétroliers. Car, chaque année, l’Etat gabonais assure la subvention de certains produits pétroliers, notamment : le pétrole, le gaz butane à hauteur de plusieurs dizaines de milliards FCFA.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 juin 2019
Services publics
le-ministre-justin-ndoundangoye-veut-améliorer-l’offre-de-transport-au-gabon

Le ministre Justin Ndoundangoye veut améliorer l’offre de transport au Gabon

À la faveur d’une séance de travail organisée ce 18 juin 2019, le ministre des Transports et du Tourisme, Justin Ndoundangoye, a décliné la nouvelle feuille de route du ministère,...
Le 18 juin 2019
Economie
le-fmi-renforce-la-collaboration-entre-es-la-douane-et-les-impôts-pour-améliorer-la-mobilisation-des-recettes-fiscales-au-gabon

Le FMI renforce la collaboration entre la douane et les impôts pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales au Gabon

Dans le cadre des activités du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac centre) pour l’année 2020, une mission d’assistance technique en matière d’administration fiscale se déroulera du 1er au...
Le 18 juin 2019
Gouvernance
moody’s-révise-la-notation-souveraine-du-gabon-de-positive-à-stable

Moody’s révise la notation souveraine du Gabon de stable à positive

Après une mission d’évaluation de la situation économique du pays, le 24 mai dernier, aux fins d’actualiser la note souveraine, l’agence de notation Moody’s vient de réviser la notation souveraine...
Le 17 juin 2019
Economie
le-gabon-va-évaluer-ses-stocks-halieutiques-démersaux-exploités-dans-la-zone-économique-exclusive

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique exclusive

Un groupe de travail scientifique va se réunir du 11 au 19 juillet 2019 à Libreville. Il travaillera sur l’évaluation des principaux stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique...