Les agents de la brigade de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Caistab renvoyés à l’exercice de leurs fonctions

Régulation
lundi, 21 janvier 2019 14:31
Les agents de la brigade de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Caistab renvoyés à l’exercice de leurs fonctions

 « Je jure et promets de bien et loyalement remplir mes fonctions et d’observer en tout, les devoirs qu’elles m’imposent. »

C’est par ce serment que la première cuvée des agents de la brigade mobile itinérante de contrôle de la distribution des produits pétroliers de la Direction générale des Caisses de stabilisation et de péréquation au Gabon (Caistab), a été renvoyée à l’exercice de ses fonctions, par le président du Tribunal de première instance de Libreville, le 18 janvier dernier.

Au terme de cet exercice, les 16 agents assermentés jouissent désormais des prérogatives reconnues au ministère publics, et aux officiers de police judicaire. Ils sont donc à cet effet, chargés de la recherche et de la constatation des infractions à la législation relative, à la distribution des produits pétroliers conformément aux dispositions en vigueur.

De manière technique, les agents de la brigade mobile itinérante de contrôle de la distribution des produits pétroliers ont un cahier de charges bien conséquent. Ils ont entre autres pour principales missions, d’effectuer des contrôles inopinés, afin de renforcer les mécanismes de péréquation des produits pétroliers. Il s’agit également pour eux, de réaliser des enquêtes visant à rechercher, constater les infractions et traduire les auteurs en justice et ou à payer les amendes.

Pour ce faire, ils sont appelés à : suivre les chargements et déchargements des camions de produits pétroliers, vérifier les documents de transport par rapport aux produits déclarés, traquer les ventes illicites, des produits pétroliers le long des routes dans les villages et dans les stations-services.

Selon la Direction générale des Caisses de stabilisation et de péréquation au Gabon, cette initiative se veut hautement sécuritaire et régalienne. Cela, afin d’implémenter davantage de transparence et la traçabilité dans ce secteur de distribution des produits pétroliers. Car, chaque année, l’Etat gabonais assure la subvention de certains produits pétroliers, notamment : le pétrole, le gaz butane à hauteur de plusieurs dizaines de milliards FCFA.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.