Réduction du train de vie de l’Etat : le gouvernement passe à la vitesse supérieure

Réduction du train de vie de l’Etat : le gouvernement passe à la vitesse supérieure

() - Face à la nécessité de renforcer et d'activer l'exécution du Plan de relance de l'économie, le gouvernement, en attendant l’adoption en conseil des ministres des recommandations issues du séminaire gouvernemental des 14 et 15 septembre 2017, a décidé de réduire et de geler bon nombre d’indemnités, privilèges et avantages autrefois octroyés à divers responsables. 

Ainsi, les indemnités de fonction des membres du gouvernement sont réduites de 10%, tandis qu’une réduction de même amplitude est imposée aux indemnités des présidents des conseils d’administrations des établissements publics. 

La réduction des missions des agents publics à l’étranger est également adoptée, en même temps que la suspension de l’indemnité de transport versée aux secrétaires généraux et directeurs centraux de l’administration bénéficiant d’un véhicule de fonction. 

S’agissant des véhicules administratifs, les membres du gouvernement ont réduit leurs achats et plafonné leur acquisition au cours d’une année. 

Dans ce train de mesures qui dessinent la maîtrise des dépenses publiques, il est question de poursuivre l’assainissement du fichier solde de la fonction publique, de supprimer la notion de cumul des fonctions lors des nominations, de réduire les salaires des principaux responsables des institutions de la République, de mettre un  terme au maintien en activité des agents publics atteints par la limite d’âge à la retraite. 

Mettre en place des cadres organiques permettant de renforcer la gestion des effectifs de l'administration, et réviser les dispositions réglementaires en matière de fixation des salaires des membres des cabinets politiques, sont entre autres mesures devant être adoptées prochainement par le conseil des ministres. 

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...