Le budget revu à la hausse de près de 100 milliards FCFA

Le budget revu à la hausse de près de 100 milliards FCFA

() - En attendant la présentation au Sénat de la Loi de finances rectificative, le gouvernement, pour l’année 2018, a ajusté à la hausse son budget. Aussi, les prévisions révisées du cadre macro-économique et budgétaire affichent-elles des opérations budgétaires et de trésorerie équilibrées en ressources et charges à 2773,2 milliards FCFA, contre 2673,8 milliards de FCFA initialement prévus.

La hausse de 3,7% enregistrée dans ce cadre représente 99,5 milliards FCFA, en dépit des ajustements effectués sur les dépenses, assure le communiqué du Conseil des ministres, réuni le 21 juin à Libreville.

S’agissant ainsi des recettes budgétaires, elles s’élèvent désormais à 1948,9 milliards FCFA contre 1842,6 milliards FCFA dans l’ancienne Loi de finances. En baisse de 36,5 milliards FCFA, les dépenses s’établissent dans cette nouvelle Loi de finances à 1981,2 milliards FCFA contre plus de 2017 milliards FCFA, précédemment.

Cet ajustement traduit selon le communiqué du conseil, « les choix opérés en matière d’optimisation de la dépense et la capacité à mobiliser les ressources sur le restant de l’année ».

La ventilation du chapitre des dépenses prévoit 237,8 milliards FCFA au titre des charges de la dette tandis que les dépenses de fonctionnement, y compris celles des comptes d’affectation spéciale s’élèvent à 1345,8 milliards FCFA contre 1323,2 milliards FCFA.

Les dépenses de personnel, initialement projetées à près de 710 milliards FCFA, subissent une baisse et se situent désormais à 640,9 milliards FCFA.

« Cet infléchissement, par rapport à la tendance précédente, s’explique par les réformes engagées par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers, à travers la mise à la retraite systématique des agents de l’Etat ayant atteint l’âge limite de départ à la retraite, les opérations d’assainissement du fichier solde ainsi que le gel des concours et recrutements dans la fonction publique », explique le communiqué.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...