Le budget revu à la hausse de près de 100 milliards FCFA

Le budget revu à la hausse de près de 100 milliards FCFA

() - En attendant la présentation au Sénat de la Loi de finances rectificative, le gouvernement, pour l’année 2018, a ajusté à la hausse son budget. Aussi, les prévisions révisées du cadre macro-économique et budgétaire affichent-elles des opérations budgétaires et de trésorerie équilibrées en ressources et charges à 2773,2 milliards FCFA, contre 2673,8 milliards de FCFA initialement prévus.

La hausse de 3,7% enregistrée dans ce cadre représente 99,5 milliards FCFA, en dépit des ajustements effectués sur les dépenses, assure le communiqué du Conseil des ministres, réuni le 21 juin à Libreville.

S’agissant ainsi des recettes budgétaires, elles s’élèvent désormais à 1948,9 milliards FCFA contre 1842,6 milliards FCFA dans l’ancienne Loi de finances. En baisse de 36,5 milliards FCFA, les dépenses s’établissent dans cette nouvelle Loi de finances à 1981,2 milliards FCFA contre plus de 2017 milliards FCFA, précédemment.

Cet ajustement traduit selon le communiqué du conseil, « les choix opérés en matière d’optimisation de la dépense et la capacité à mobiliser les ressources sur le restant de l’année ».

La ventilation du chapitre des dépenses prévoit 237,8 milliards FCFA au titre des charges de la dette tandis que les dépenses de fonctionnement, y compris celles des comptes d’affectation spéciale s’élèvent à 1345,8 milliards FCFA contre 1323,2 milliards FCFA.

Les dépenses de personnel, initialement projetées à près de 710 milliards FCFA, subissent une baisse et se situent désormais à 640,9 milliards FCFA.

« Cet infléchissement, par rapport à la tendance précédente, s’explique par les réformes engagées par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers, à travers la mise à la retraite systématique des agents de l’Etat ayant atteint l’âge limite de départ à la retraite, les opérations d’assainissement du fichier solde ainsi que le gel des concours et recrutements dans la fonction publique », explique le communiqué.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...