L’agence gabonaise de sécurité alimentaire saisit 27 tonnes de viande en provenance du Brésil

L’agence gabonaise de sécurité alimentaire saisit 27 tonnes de viande en provenance du Brésil

() - Les suites du scandale de la viande avariée qui secoue le Brésil se font ressentir au Gabon. Après avoir pris des mesures conservatoires visant à suspendre l’entrée sur le territoire gabonais de produits carnés en provenance de ce partenaire commercial, l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa) vient de mettre la main sur cinq containers de viande provenant du Brésil.

Selon les explications de Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agasa, les équipes «ont déjà procédé à la saisie conservatoire de cinq containers de 27 tonnes de produits alimentaires qui feront l’objet de prélèvements et d’expédition dans les laboratoires accrédités». Ce qui permettra «de prendre des décisions de façon plus éclairée pour ne pas porter préjudice aux usagers».

Le Gabon importe des quantités importantes de denrées alimentaires d’Europe, des pays d’Amérique et d’Asie. Le Brésil était, en 2016, le deuxième pays exportateur de produits alimentaires vers ce pays d’Afrique centrale.

«En moyenne, nous estimons qu’il y a en gros 70 000 tonnes de produits carnés qui entrent au Gabon chaque année. Le Brésil représente 13% de ces importations. Les importateurs locaux de ces produits ont naturellement été identifiés par l’Agasa. Nous pouvons dire qu’il y a une douzaine d’opérateurs économiques qui commercialisent librement avec ce pays.», précise le directeur général.

Pour mémoire, c’est à la suite de la découverte par la police brésilienne, dans le cadre de l’opération «carne fraca», de la falsification, par une trentaine de sociétés, de la qualité des viandes commercialisées sur les marchés national et international, que le ministre de l’Agriculture a décidé de suspendre de «façon ciblée, les importations en provenance des fournisseurs impliqués dans le scandale, en vertu du principe de précaution».

Auxence Mengue

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses projets d'investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses projets d'investissement étranger...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...