Ali Bongo Ondimba s’imprègne du déroulement du programme ophtalmologique « Vision pour tous » initié par la GSEZ

Ali Bongo Ondimba s’imprègne du déroulement du programme ophtalmologique « Vision pour tous » initié par la GSEZ

() - Lancé officiellement le 11 avril dernier, le programme d’ophtalmologie itinérant « Vision pour tous » initié par la GSEZ, a reçu en consultation, un "patient" particulier, ce 12 avril 2018. En effet, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a effectué le déplacement du Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), quartier général des opérations techniques, pour s’enquérir de l’opérationnalité dudit programme ophtalmologique.

Ce déplacement était également pour Ali Bongo Ondimba, l’occasion de s’assurer de la complémentarité, ainsi que de la synergie entre les médecins indiens et leurs homogènes gabonais officiant ensemble pour ce programme.

Faut-il le rappeler, outre les consultations et les soins prodigués par les équipes indiennes, le programme « Vision pour tous » prévoit également un transfert de compétence des techniciens indiens vers les équipes gabonaises sur les techniques et l’utilisation d’outils de dernière génération.

Au terme d’un tour dans les différents services impliqués dans le programme, le chef de l’Etat n’a pas manqué d’apprécier la qualité du travail réalisé. «C’est une bonne chose, et c’est le principe que nous avions à l’époque avec les manouvres militaires pendant lesquelles nous avions des services de santé militaire d’autres pays qui venaient pour qu’on travaille ensemble pour pouvoir échanger en termes d’expériences.», a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : «Je suis très content de cette collaboration. Nous avons voulu soutenir une opération de grande envergure parce que cette équipe indienne sera dans notre pays pendant 6 mois. Nous donnons la possibilité à tous nos compatriotes de venir se faire ausculter et traiter au besoin. Je salue également la synergie entre les médecins gabonais et indiens qui travaillent et opèrent ensemble.»

Pour rappel, le programme « Vision pour tous », initié par Gabon Special Economic Zone (GSEZ), en partenariat avec l’Etat gabonais, vise à réduire la progression des pathologies oculaires et traiter pendant une période de six à neuf mois, tous les Gabonais souffrant de ces pathologies ou n’étant pas équipés de lunettes médicales.

Depuis le début de l’opération, les statistiques font état de plus de 2 000 personnes déjà consultées et pour certaines, opérées.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...