L’ouverture du CHU Jeanne Ebori de Libreville préoccupe le gouvernement

Santé
mardi, 17 janvier 2017 15:42
L’ouverture du CHU Jeanne Ebori de Libreville préoccupe le gouvernement

(Le Nouveau Gabon) - L’examen des conditions de mise en service définitive du Centre hospitalier universitaire Fondation Jeanne Ebori, était au centre d’une rencontre tenue dans cette infrastructure sanitaire le 16 janvier 2017, entre le chef du gouvernement et certains ministres de son cabinet.

Entre autres points de préoccupation, les conditions organisationnelles liées à l’ouverture au public de cet établissement de santé et les modalités de déploiement d’un nouveau système managérial. Celles-ci ont été soumises à l’étude des membres du gouvernement présents à cette rencontre. Aussi le Premier ministre recommande-t-il de multiplier les efforts «pour répondre aux nombreuses attentes des populations». Une exhortation qui s’accompagne de la promesse d’«apporter progressivement des réponses aux problèmes liés aux contraintes structurelles et techniques» de cet hôpital.

Comme mesures adoptées, il y a au plan organisationnel, la publication des listes de personnels administratif, médical, paramédical et technique affectés dans cette formation hospitalière de haut niveau dans les jours à venir. Cette opération vise à outiller les nouveaux personnels à l’utilisation et à l’appropriation des nouveaux équipements et matériels. D’autre part, le niveau du plateau technique ainsi que les équipements technologiques utilisés dans cette structure sanitaire de référence, nécessitent une formation préalable des personnels soignants.

Pour faciliter le fonctionnement et la prise en charge salariale des équipes de soignants, le ministère du Budget et des Comptes publics devra, dans un délai de trois mois, inscrire cet établissement public dans la loi des finances en cours d’exécution. Ce qui permettra de résoudre les contraintes liées à l’intendance.

Inscrite dans la liste des engagements prioritaires pris par le gouvernement dans la feuille de route des 100 jours, l’ouverture du CHU Fondation Jeanne Ebori, construit sur une superficie de 1,5 ha, pour plus de 276 lits, commence à préoccuper. La structure dispose d’une pharmacie, des salles de formation, des urgences, trois blocs opératoires, une salle de réveil, une buanderie, des salles d’accouchement, des services techniques et de maintenance, une maternité d’une capacité de 50 lits.

Auxence Mengue

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.