L’Afrique centrale sera bientôt dotée d’une Organisation sous-régionale de la santé

L’Afrique centrale sera bientôt dotée d’une Organisation sous-régionale de la santé

() - A la faveur d’une séance de travail ce 21 février 2018, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au Gabon, le Dr Conombo Kafondo Ghislaine et le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-mi, ont annoncé d’importantes mesures en vue de la redynamisation de la politique sous-régionale en matière de santé.

Selon les deux personnalités, cette nouvelle approche consiste en premier lieu, à revisiter l’état de la coopération entre l’OMS et le Secrétariat général de la CEEAC, mais également à définir les nouveaux axes de coopération entre les deux institutions.

Dans ce cadre, Mme Kafondo a exhorté le Secrétaire général de la CEEAC à mettre tout en œuvre afin que la sous-région se dote d’une politique régionale de la santé digne du nom.

Partageant cette préoccupation, Ahmad Allam-mi a annoncé la probable décision future des chefs d’Etat et de gouvernement, de lancer officiellement l’Organisation de la santé de l’Afrique centrale (OSAC), au cours de leur prochain sommet ordinaire.

A propos des relations de coopération entre la représentation de l’OMS au Gabon et la CEEAC, les deux interlocuteurs ont déploré la disparition tragique en février 2017, du Dr Jean Claude Lukaka, alors chef de la cellule Santé et VIH/SIDA de la CEEAC qui avait joué un rôle important dans la gestion des dossiers devant booster leur coopération. Pour combler ce vide, le Secrétaire général de la CEEAC a annoncé le recrutement d’un nouveau chef de la Cellule qui devra prendre ses fonctions d’ici peu.

Enfin, les deux interlocuteurs ont émis le vœu de voir leurs relations se fructifier, avec la désignation au plus vite par la CEEAC, d’un répondant à l’OMS pour consolider la coopération entre les deux institutions.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...