Le Gabon va engager une réforme hospitalière

Le Gabon va engager une réforme hospitalière

() - Le projet d’ordonnance de cette réforme a été adopté en Conseil de ministres ce 27 février. Il fixe les règles relatives à la création et à la gestion des établissements hospitaliers du service public, l’optimisation et la pérennisation de ces importants investissements a été a été adopté en Conseil de ministres ce 27 février.

L’objectif visé par ces nouvelles dispositions concerne la recherche et la poursuite de la performance aussi bien dans la gestion administrative et financière que dans l’offre de soins. Cette réforme s’articule autour d’une définition du service public de santé hospitalière, composé des établissements publics de santé hospitalière civils et ceux du service de santé militaire, ainsi que d’une classification des établissements publics de santé hospitalière en trois catégories, à savoir :

  • les hôpitaux de niveau primaire, c’est-à-dire, les hôpitaux départementaux (HD), les hôpitaux communaux (HC) et les hôpitaux d’arrondissements (HA) ;
  • les hôpitaux de niveau secondaire : ce sont les centres hospitaliers régionaux (CHR) qui deviennent des centres hospitaliers régionaux universitaires (CHRU), à la suite d’une convention signée avec une ou plusieurs universités dotées de facultés de médecine ;
  • les hôpitaux de niveau tertiaire : ce sont les centres hospitaliers à l’échelle nationale qui prennent la dénomination de centres hospitaliers universitaires (CHU), suite à une convention signée avec une ou plusieurs universités dotées de facultés de médecine.

Ce nouveau dispositif prévoit que le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU), ainsi que le centre hospitalier universitaire (CHU) peuvent désormais signer des conventions avec les instituts de formation en matière de santé ou de recherche.

Quant au Centre hospitalier régional universitaire (CHRU), ainsi qu’au Centre hospitalier universitaire (CHU), ils sont dorénavant dotés de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion administrative et financière, avec un statut d’établissement public à caractère scientifique. Ils disposent d’un Conseil d’administration ; d’une Direction générale ; d’une Agence comptable et des organes consultatifs, au titre des organes de fonctionnement.

SO

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 27 mai 2017
Sécurité
les-etats-membres-de-l’unsac-se-retrouvent-à-yaoundé-du-29-mai-au-02-juin-pour-leur-44e-réunion-ministérielle

Les Etats membres de l’UNSAC se retrouvent à Yaoundé du 29 mai au 02 juin pour leur 44e réunion ministérielle

Après Sao Tomé en 2016, la 44e réunion ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargée des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), aura lieu du 29 mai...
Le 26 mai 2017
Gouvernance
les-diplomates-africains-en-poste-au-gabon-en-appellent-à-la-protection-et-de-la-préservation-durable-de-la-nature

Les diplomates africains en poste au Gabon, en appellent à la protection et de la préservation durable de la nature

Dans le cadre de la célébration du 54e anniversaire de la Journée de l’Afrique, des diplomates africains en poste au Gabon ont mené, ce jeudi 2017, à Libreville, une action...
Le 26 mai 2017
Economie
entre-2015-et-2017-la-banque-mondiale-a-investi-500-millions-de-dollars-au-gabon

Entre 2015 et 2017, la Banque mondiale a investi 500 millions de dollars au Gabon

Elisabeth Huybens, directrice des opérations de la Banque mondiale en charge du Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, Angola et Sao Tomé, en tournée à Libreville, a indiqué à la presse que...
Le 26 mai 2017
Santé
laviation-civile-gabonaise-dément-des-rumeurs-relatives-à-la-présence-d’ebola-à-l’aéroport-de-libreville

L'aviation civile gabonaise dément des rumeurs relatives à la présence d’Ebola à l’aéroport de Libreville

Suite à une information provenant de l’aéroport de Libreville, un passager en provenance de Kinshasa par vol Asky le vendredi 19 mai 2017, était suspecté d’être atteint d’Ebola. La direction...