Le Gabon va engager une réforme hospitalière

Le Gabon va engager une réforme hospitalière

() - Le projet d’ordonnance de cette réforme a été adopté en Conseil de ministres ce 27 février. Il fixe les règles relatives à la création et à la gestion des établissements hospitaliers du service public, l’optimisation et la pérennisation de ces importants investissements a été a été adopté en Conseil de ministres ce 27 février.

L’objectif visé par ces nouvelles dispositions concerne la recherche et la poursuite de la performance aussi bien dans la gestion administrative et financière que dans l’offre de soins. Cette réforme s’articule autour d’une définition du service public de santé hospitalière, composé des établissements publics de santé hospitalière civils et ceux du service de santé militaire, ainsi que d’une classification des établissements publics de santé hospitalière en trois catégories, à savoir :

  • les hôpitaux de niveau primaire, c’est-à-dire, les hôpitaux départementaux (HD), les hôpitaux communaux (HC) et les hôpitaux d’arrondissements (HA) ;
  • les hôpitaux de niveau secondaire : ce sont les centres hospitaliers régionaux (CHR) qui deviennent des centres hospitaliers régionaux universitaires (CHRU), à la suite d’une convention signée avec une ou plusieurs universités dotées de facultés de médecine ;
  • les hôpitaux de niveau tertiaire : ce sont les centres hospitaliers à l’échelle nationale qui prennent la dénomination de centres hospitaliers universitaires (CHU), suite à une convention signée avec une ou plusieurs universités dotées de facultés de médecine.

Ce nouveau dispositif prévoit que le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU), ainsi que le centre hospitalier universitaire (CHU) peuvent désormais signer des conventions avec les instituts de formation en matière de santé ou de recherche.

Quant au Centre hospitalier régional universitaire (CHRU), ainsi qu’au Centre hospitalier universitaire (CHU), ils sont dorénavant dotés de la personnalité juridique et de l’autonomie de gestion administrative et financière, avec un statut d’établissement public à caractère scientifique. Ils disposent d’un Conseil d’administration ; d’une Direction générale ; d’une Agence comptable et des organes consultatifs, au titre des organes de fonctionnement.

SO

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 22 septembre 2017
Gouvernance
le-gouvernement-compte-faire-un-gain-de-20-milliards-de-fcfa-par-an-avec-la-maîtrise-de-la-masse-salariale

Le gouvernement compte faire un gain de 20 milliards de FCfa par an, avec la maîtrise de la masse salariale

Pour la relance de l’économie, le gouvernement gabonais indique qu’il va procéder, sur la période 2017-2019, à une série de réformes afin d’améliorer la maîtrise de la dépense liée à...
Le 22 septembre 2017
Economie
l’algérie-veut-faire-du-gabon-l’orthocentre-des-échanges-commerciaux-avec-l’afrique-centrale

L’Algérie veut faire du Gabon l’orthocentre des échanges commerciaux avec l’Afrique centrale

A l’issue de l’audience accordée par le maire de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda, à l’ambassadeur d’Algérie en poste dans la capitale gabonaise, Mohamed-Antar Daoud, il a été retenu l’organisation,...
Le 22 septembre 2017
Justice
rencontre-entre-fatou-bensouda-et-ali-bongo-ondimba-à-new-york

Rencontre entre Fatou Bensouda et Ali Bongo Ondimba à New York

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda, et le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, se sont rencontrés à New York, en marge de l’Assemblée générale...
Le 21 septembre 2017
Gouvernance
mathias-otounga-ossibadjouo-veut-booster-l’industrie-touristique-gabonaise

Mathias Otounga Ossibadjouo veut booster l’industrie touristique gabonaise.

Dans la poursuite de la série des prises de contact avec ses administrés, le nouveau ministre gabonais des Sports, du Tourisme et des Loisirs, Mathias Otounga Ossibadjouo (photo) vient clairement...