Le Samu social gabonais revendique plus de 10 000 cas traités et aucun décès, après huit mois d’activités

Le Samu social gabonais revendique plus de 10 000 cas traités et aucun décès, après huit mois d’activités

() - A la faveur d’une caravane médicale de proximité initiée par le Samu social gabonais le week-end dernier, son Coordonnateur général, le Dr Wenceslas Yaba (photo) a dressé un bilan à mi-parcours de cette institution.

En présence du ministre d’Etat en charge du Développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Paul Biyoghe Mba, le Dr Wenceslas Yaba a indiqué que du 3 juillet au 31 décembre 2017, le Samu social gabonais a effectué près de 9 963 interventions sanitaires et sociales, au profit des plus démunis et des exclus de la société gabonaise. Pour lui, ce bilan traduit tout l'engagement de cette structure médico-social vis-à-vis du peuple gabonais. De l’avis du ministre d’Etat, Paul Biyoghe Mba, ce succès est synonyme de l’efficacité de la relation de confiance qui existe entre les agents du Samu social gabonais et les populations gabonaises.

« Je constate que le Samu est de plus en plus connu, mais également prisé. Ce qui est normal, car avec le Samu social, la médecine va à la rencontre des malades.», s’est-il réjoui, avant d’annoncer de nouvelles ambitions pour l’institution. En effet, selon lui, au regard de l’expérience très concluante de Libreville, «le Samu social se déploiera très bientôt à l’intérieur du pays. Notamment, à Port-Gentil, Franceville, Oyem et enfin Mouila pour notre implantation cette année».

Pour rappel, le Samu social gabonais est le fruit d’une convention signée le 13 juin 2017, à Paris entre le gouvernement gabonais, représenté par Paul Biyoghe Mba et Xavier Emmanuelli du Samu Social International. Cette convention vise à développer des activités de secours et de prise en charge de Gabonais vivant dans la pauvreté et la précarité.

Le Samu social gabonais, c’est enfin une équipe des 115 personnes, composée de médecins infirmiers, psychologues, psychiatres, un orthophoniste, des chirurgiens viscéraux et vasculaires d’astreintes au CHU de Libreville, des chauffeurs accueillants, des assistantes de vie et des télés conseillères.

L'institution propose au titre de ces prestations ; un hébergement temporaire pour un accompagnement dans des cas d'urgences sociales; un centre médico-psychologique avec consultations gratuites; la distribution gratuite de médicaments après consultation; la distribution de vêtements et de vivres aux populations défavorisées selon les cas, et sans oublier le numéro vert 1 488 à disposition du public, 24h/24 et 7jours/7.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...