Le Samu social gabonais revendique plus de 10 000 cas traités et aucun décès, après huit mois d’activités

Le Samu social gabonais revendique plus de 10 000 cas traités et aucun décès, après huit mois d’activités

() - A la faveur d’une caravane médicale de proximité initiée par le Samu social gabonais le week-end dernier, son Coordonnateur général, le Dr Wenceslas Yaba (photo) a dressé un bilan à mi-parcours de cette institution.

En présence du ministre d’Etat en charge du Développement social et familial, de la Prévoyance sociale et de la Solidarité nationale, Paul Biyoghe Mba, le Dr Wenceslas Yaba a indiqué que du 3 juillet au 31 décembre 2017, le Samu social gabonais a effectué près de 9 963 interventions sanitaires et sociales, au profit des plus démunis et des exclus de la société gabonaise. Pour lui, ce bilan traduit tout l'engagement de cette structure médico-social vis-à-vis du peuple gabonais. De l’avis du ministre d’Etat, Paul Biyoghe Mba, ce succès est synonyme de l’efficacité de la relation de confiance qui existe entre les agents du Samu social gabonais et les populations gabonaises.

« Je constate que le Samu est de plus en plus connu, mais également prisé. Ce qui est normal, car avec le Samu social, la médecine va à la rencontre des malades.», s’est-il réjoui, avant d’annoncer de nouvelles ambitions pour l’institution. En effet, selon lui, au regard de l’expérience très concluante de Libreville, «le Samu social se déploiera très bientôt à l’intérieur du pays. Notamment, à Port-Gentil, Franceville, Oyem et enfin Mouila pour notre implantation cette année».

Pour rappel, le Samu social gabonais est le fruit d’une convention signée le 13 juin 2017, à Paris entre le gouvernement gabonais, représenté par Paul Biyoghe Mba et Xavier Emmanuelli du Samu Social International. Cette convention vise à développer des activités de secours et de prise en charge de Gabonais vivant dans la pauvreté et la précarité.

Le Samu social gabonais, c’est enfin une équipe des 115 personnes, composée de médecins infirmiers, psychologues, psychiatres, un orthophoniste, des chirurgiens viscéraux et vasculaires d’astreintes au CHU de Libreville, des chauffeurs accueillants, des assistantes de vie et des télés conseillères.

L'institution propose au titre de ces prestations ; un hébergement temporaire pour un accompagnement dans des cas d'urgences sociales; un centre médico-psychologique avec consultations gratuites; la distribution gratuite de médicaments après consultation; la distribution de vêtements et de vivres aux populations défavorisées selon les cas, et sans oublier le numéro vert 1 488 à disposition du public, 24h/24 et 7jours/7.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...