La CEEAC et la CEDEAO en ordre de bataille contre le terrorisme

La CEEAC et la CEDEAO en ordre de bataille contre le terrorisme

() - Le sommet sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent dans les deux espaces communautaires en Afrique centrale et de l’Ouest, a donné naissance à la création d’un sommet conjoint entre les deux zones.

Celui-ci se tiendra de manière alternée, tous les deux ans. Car, affirme le président de la République du Togo, Faure Gnassingbe, la proximité géographique et socio-économique de ces deux régions d'Afrique, permet d’avoir des relations plus qu’étroites et d’envisager des combats communs avec plus de sérénité.

C’est pourquoi, pense-t-il, « la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent, traduisent parfaitement l'urgence de mettre en œuvre une stratégie d'action commune ».

Une position partagée par le président en exercice de la CEEAC, Ali Bongo Ondimba, qui a indiqué que les menaces transversales commandent d'agir ensemble. Pour ce faire, Ali Bongo souhaite que la réflexion entre la CEDEAO et la CEEAC aille plus loin, car, « en plus des questions sécuritaires, nous devons aussi examiner la gestion concertée des flux migratoires qui menacent notre développement ».

Pendant ce sommet qui a vu la participation de 26 chefs d’Etat et de gouvernement, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a souligné le rôle qu’entend jouer l’institution pour le rapprochement des peuples d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Les efforts de l'Union africaine, d’après lui, doivent aider à une meilleure synergie inter-régionale, mobiliser un appui substantiel, promouvoir une meilleure circulation entre la CEDEAO et la CEEAC et, enfin, à mener un plaidoyer plus soutenu pour avoir davantage de financements. Car, souligne-t-il, « le terrorisme, les rébellions armées et les trafics en tout genre sont une source de profondes préoccupations ». Ceux-ci trouvent leur terreau dans les facteurs du changement climatique, l'absence d'opportunités pour la jeunesse et les défis liés à la gouvernance.

Le Tchad accueillera la prochaine rencontre entre les deux communautés en 2020.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 16 août 2018
Economie
malgré-une-hausse-de-la-production-de-ciment-le-secteur-peine-à-satisfaire-la-demande-locale

Malgré une hausse de la production de ciment, le secteur peine à satisfaire la demande locale

Au premier trimestre 2018, la branche de fabrication de ciment a enregistré une amélioration de ses performances. La production du ciment a enregistré une augmentation de 3,1% par rapport à...
Le 14 août 2018
Economie
la-bad-revendique-un-portefeuille-d’activités-de-1-milliard-de-dollar-au-gabon

La BAD revendique un portefeuille d’activités de 1 milliard de dollar au Gabon

A l’ouverture de la revue des financements apportés par la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, le représentant-résident de cette institution financière panafricaine, Robert Masumbuko, a indiqué que le...
Le 14 août 2018
Santé
l’organisation-régionale-antidopage-africaine-en-conclave-à-libreville-du-11-au-12-septembre-prochain

L’Organisation régionale antidopage africaine en conclave à Libreville du 11 au 12 septembre prochain

Dans le cadre de la lutte contre le dopage dans le sport, Libreville servira de cadre, à une réunion de haut niveau de l’Organisation régionale antidopage africaine (ORAD), zone IV...
Le 14 août 2018
Social
nestlé-offre-des-opportunités-économiques-aux-jeunes-en-afrique-centrale-et-de-l’ouest

Nestlé offre des opportunités économiques aux jeunes en Afrique centrale et de l’Ouest

A la faveur de la Journée internationale de la jeunesse, le groupe Nestlé offre des opportunités économiques aux jeunes en Afrique Centrale et de l’Ouest, indique APO Group. Plus de 500...