Lambert-Noël Matha recommande au Colonel Noël Ngabima de redorer l’image de la police gabonaise

Lambert-Noël Matha recommande au Colonel Noël Ngabima de redorer l’image de la police gabonaise

() - Récemment promu aux fonctions d'inspecteur général dans les Forces de police nationale (FPN), le Colonel Noël Ngabima (photo) a officiellement été installé le 27 avril dernier.

Lors de la cérémonie de son installation, le ministre de l'Intérieur, Lambert-Noël Matha lui a prescrit une rigoureuse feuille de route en vue de restaurer et redorer l’image de la police gabonaise. Indiquant que le choix porté sur sa personne par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, témoigne de sa personnalité, son parcours, ses capacités et aptitudes requises pour assumer ces responsabilités, Lambert-Noël Matha a, de ce fait demandé au Colonel Noël Ngabima de mettre tout ce potentiel en œuvre, pour que les objectifs qui lui sont assignés soient atteints le plus vite possible. Lesquels objectifs, a-t-il précisé, «se résument en deux grandes catégories que sont : l’audit général des services et le contrôle des personnels de police».

Il s’agit dans le premier cas, de contrôler même de manière inopinée le fonctionnement des services actifs, commissariats, services administratifs et services opérationnels pour vous assurer de leur bon fonctionnement, notamment en ce qui concerne l’accueil au public et le traitement des questions, des enquêtes et des plaintes qui leur sont soumises. Et dans le second, de s’assurer du respect par les fonctionnaires de Police, des lois, règlements et des règles de déontologie.

Car, a-t-il indiqué, «je dois dire, avec une pointe de regret et d’amertume, que la situation est malheureusement peu reluisante dans les deux cas. Trop de griefs, justifiés au demeurant, sont encore faits à nos services et à nos agents qui s’illustrent parfois par des comportements qui n’honorent pas la noble mission confiée à la Police».

Et d’ajouter «Nous nous rendons trop coupables de certaines faiblesses ; nous nous rendons trop coupables de favoritisme dans les commissariats ; nous nous rendons trop coupables de clientélisme et notre crédit, qui n’est malheureusement pas illimité, ne cesse de s’éroder à cause des agissements de certaines personnes qui, de ce fait, ruinent le travail formidable fait par d’autres personnes dans d’autres situations».

Pour terminer, Lambert-Noël Matha lui a enfin signifié que sa nomination à la tête de l’inspection générale de la Police doit donc pouvoir marquer un changement de cap pour que, progressivement, la Police retrouve ses lettres de noblesse.

Stéphane Billé  

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 15 octobre 2018
Gouvernance
la-ceeac-et-l’unoca-se-félicitent-de-l’excellence-de-leur-coopération

La CEEAC et l’UNOCA se félicitent de l’excellence de leur coopération

Le Secrétaire général de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC), Ahmad Allam-mi et le Représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies, chef du Bureau régional des Nations...
Le 14 octobre 2018
Economie
les-prix-à-la-consommation-augmentent-sensiblement-sur-les-six-premiers-mois-de-l’année

Les prix à la consommation augmentent sensiblement sur les six premiers mois de l’année

Au premier trimestre de l’année en cours, l’Indice harmonisé des prix à la consommation laissait apparaître une évolution des prix à la consommation de 2,7%. Cette hausse s’est envolée au...
Le 14 octobre 2018
Gouvernance
wwf-salue-la-mesure-portant-certification-des-concessions-forestières-au-gabon

WWF salue la mesure portant certification des concessions forestières au Gabon

L’exigence de certification forestière faite par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le 26 septembre dernier aux compagnies forestières, est vivement saluée par les institutions internationales de défense...
Le 14 octobre 2018
Economie
la-beac-la-france-et-le-fmi-plaident-pour-une-suppression-des-exonérations-fiscales-en-zone-cemac

La BEAC, la France et le FMI plaident pour une suppression des exonérations fiscales en zone CEMAC

Le gouverneur de la BEAC et le président du comité ministériel de l’Union monétaire d’Afrique centrale ont défendu l’idée d’une suppression des exonérations fiscales par les pays membres de cette...