Lambert-Noël Matha dresse le portrait de la police gabonaise au vitriol

Lambert-Noël Matha dresse le portrait de la police gabonaise au vitriol

() - Le 27 avril dernier, à la faveur de la cérémonie d’installation du nouvel inspecteur général des Forces de police nationale (FPN), le ministre de l'Intérieur, Lambert-Noël Matha (photo), a dressé un portrait de la police gabonaise.

Résultats, il n’en ressort beaucoup plus que du moins bon. Autrement dit, selon Lambert-Noël Matha, la police gabonaise semble avoir beaucoup perdu de sa notoriété d’antan.

Dans son allocution circonstancielle, le ministre de l'Intérieur n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer les incommodités manifestées par certains éléments des forces de l’ordre. «Je dois dire, avec une pointe de regret et d’amertume, que la situation est malheureusement peu reluisante ... Trop de griefs, justifiés au demeurant, sont encore faits à nos services et à nos agents qui s’illustrent parfois par des comportements qui n’honorent pas la noble mission confiée à la police».

Sans s’arrêter à ce simple constat, le ministre de l’intérieur a également fait le mea culpa de certaines compromissions. «Nous nous rendons trop coupables de certaines faiblesses; nous nous rendons trop coupables de favoritisme dans les commissariats ; nous nous rendons trop coupables de clientélisme et notre crédit, qui n’est malheureusement pas illimité ne cesse de s’éroder à cause des agissements de certaines personnes qui, de ce fait, ruinent le travail formidable fait par d’autres personnes dans d’autres situations». Une situation qui, a-t-il indiqué, se traduit malheureusement par une perte de confiance de la part des populations.

Pour inverser cette tendance négativiste, l’enjeu, selon M. Matha, « est donc de redorer et de restaurer l’image écornée de notre Police. Il s’agit de faire en sorte que la police soit capable d’assurer la sécurité de nos concitoyens de manière efficace, de lutter contre la grande et la petite délinquance tout en demeurant au service de la loi et des usagers du service public».

Et d’ajouter : « Il s’agit également de faire en sorte que les FPN soient protégées et respectées mais aussi qu’elles soient elles-mêmes exemplaires et vertueuses, grâce à un régime disciplinaire qui ne doit laisser place à aucune complaisance».

Pour ce faire, Lambert-Noël Matha a instruit le nouvel inspecteur général des Forces de police nationale, le Colonel Noël Ngabima, en collaboration avec les services de commandement et d’encadrement, de renforcer le respect de l’éthique et de la déontologie au sein des FPN. Tout comme, il a insisté sur le renforcement de la pédagogie ainsi que le rappel de la fermeté et des règles auxquelles sont astreints l’ensemble des services et les agents, dans l’exercice de leurs missions.

Dans ce cadre, il a instruit le nouvel inspecteur de services de lui faire rapidement parvenir un rapport général ainsi qu’une notice détaillée de la situation actuelle de l’inspection générale des FPN. Dans les mêmes délais, Il a également exigé un plan d’action précis sur les mesures préconisées à court, moyen et long termes pour permettre aux services de donner la pleine mesure de leurs capacités dans la conduite de leur mission.

D’après le ministre, Lambert-Noël Matha, ces mesures doivent intégrer deux éléments essentiels : l’élaboration d’un audit général et transversal sur l’organisation, le fonctionnement et l’efficacité de l’ensemble des services administratifs et opérationnels des FPN, ainsi que la clarification des questions liées aux conseils de discipline des policiers.

Des sujets auxquels, il n’a de cesse, de recevoir des récriminations du fait de la mauvaise organisation, du non respect des procédures et des règles par les forces de police.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...