Le Gabon va maintenir son contingent au sein de la Minusca

Le Gabon va maintenir son contingent au sein de la Minusca

() - Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a annoncé le maintien en fonction du contingent des troupes de l’armée gabonaise engagé dans la force multidimensionnelle des opérations de maintien de la paix en RCA «au titre de la solidarité africaine et l’excellence des relations d’amitié et de fraternité avec le peuple centrafricain».

La décision du Gabon, indique le communiqué du conseil des ministres du 4 juillet, fait suite aux multiples sollicitations et appels du président Faustin Archange Touadera, du peuple centrafricain, ainsi que du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guttierez.

Par ailleurs, le gouvernement gabonais s’engage à participer à la réorganisation de l’armée centrafricaine en matière de formation, en accueillant des officiers de ladite armée dans les écoles militaires gabonaises, notamment l’Ecole d’état-major,  l’Ecole d’application de service de santé militaire de Libreville et des Ecoles d’officiers d’Owendo à Libreville et de Mandilou dans la Ngounie, Sud du Gabon.

Cette décision du chef de l’Etat intervient après qu’il a annoncé au mois de mars dernier, le retrait des troupes gabonaises de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (Minusca).

Les 450 soldats gabonais en mission de maintien de paix en République centrafricaine, y resteront également en raison des faiblesses majeures que présente la Minusca.

D’après un rapport de l’ONG International Crisis Group paru en fin d’année 2017, un expert indiquait qu’à l’instar des autres missions onusiennes dans le monde, la Minusca est «sous-dimensionnée et sous-équipée. Face à la multiplication des points chauds, la mission est complètement débordée».

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 19 septembre 2018
Gouvernance
initiative-d’adaptation-pour-l’afrique--ali-bongo-milite-pour-la-relance-du-mémorandum-de-paris

Initiative d’adaptation pour l’Afrique : Ali Bongo milite pour la relance du mémorandum de Paris

Sous l’égide du gouvernement gabonais, au nom du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC) et du Programme des Nations Unies pour le Développement...
Le 19 septembre 2018
Social
selon-le-pnud-le-gabon-accède-à-la-catégorie-des-pays-à-développement-humain-élevé

Selon le PNUD, le Gabon accède à la catégorie des pays à développement humain élevé

Le dernier classement du Programme des Nations unies sur l’Indice de développement humain (IDH) vient d’être publié. Le Gabon conserve son rang continental (7ème), mais recule d’une place à la...
Le 18 septembre 2018
Social
l’ambassade-de-france-près-le-gabon-finance-un-groupement-d’acteurs-non-étatiques-à-hauteur-de-15-millions-fcfa

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon,...
Le 18 septembre 2018
Formation
le-gabon-préconise-un-plan-quinquennal-de-1250-milliards-fcfa-pour-réformer-le-système-éducatif-national

Le Gabon préconise un plan quinquennal de 1250 milliards FCFA pour réformer le système éducatif national

Après sensiblement deux semaines de travaux axés autour des thématiques : éducation, formation et emploi, les experts commis pour la task-force sur l’éducation, annoncée par le chef de l’Etat, Ali Bongo,...