Ali Bongo Ondimba invité à Lomé, au Sommet de l’UA sur la sécurité et la sûreté maritimes en Afrique

Ali Bongo Ondimba invité à Lomé, au Sommet de l’UA sur la sécurité et la sûreté maritimes en Afrique

() - L’information a été révélée ce mardi, 11 octobre 2016, à la faveur de l'audience accordée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba à Gilbert Bawara, ministre togolais de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative.

Au cours de cette audience, l’émissaire du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a décliné à son hôte, Ali Bongo Ondimba, les enjeux de ce sommet extraordinaire sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, prévu le 15 octobre prochain et qui devrait aboutir à la mise en place d’une stratégie africaine de protection des mers et des océans pour garantir la paix, la sécurité et la stabilité.

Selon le comité d’organisation, au cours de cette Conférence, diverses questions seront également examinées, dont celles liées à l’insécurité maritime, marquée par des actes d’agression, de brigandage, des trafics illicites de tout genre transitant en mer, la pêche illicite, la préservation de l’environnement marin, la mer comme facteur de développement et la coopération régionale et internationale pour la sauvegarde de la sécurité maritime.

En outre, la conférence étudiera les voies et moyens adéquats pour enrayer les actes criminels qui portent une atteinte grave à la paix et la sécurité ainsi qu’à la navigation dans l’ensemble de l’espace maritime africain, en particulier, dans la corne de l’Afrique et dans le Golfe de Guinée.

En matière de développement, la stratégie africaine intégrée pour les mers et les océans à l’horizon 2050 (Stratégie AIM 2050) sera également au cœur de ces travaux de Lomé en vue d’une mise en œuvre plus soutenue et accrue de son plan d’opérationnalisation, visant à créer une plus grande richesse, par la promotion d’une économie bleue, florissante, durable, sécurisée et respectueuse de l’environnement.

Pour la bonne gouverne, le premier sommet sur la sécurité maritime dans le golfe de Guinée avait été organisé à Yaoundé en juin 2013. Au cours de cette rencontre, une stratégie africaine de protection des mers et des océans, pour garantir paix, sécurité et stabilité, et faire de l’espace maritime africain le levier principal d’un développement économique pérenne avait été mise sur pied.

Le sommet de Lomé qui intervient trois ans plus tard, sous l’égide de l’Union africaine, s’inscrira donc dans la droite ligne des recommandations de Yaoundé.

 

Synclair Owona

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...