Le WWF apporte son appui au Gabon dans la lutte contre la criminalité et le commerce illégal des ressources fauniques

Le WWF apporte son appui au Gabon dans la lutte contre la criminalité et le commerce illégal des ressources fauniques

 

() - Dans le cadre de l’amélioration du processus de lutte anti-braconnage, le WWF et le ministère gabonais des Eaux et Forêts, viennent d’organiser un atelier d’échanges et de réflexion, en vue de l’harmonisation et de la coordination des initiatives nationales de gestion durable de la faune, afin d’affronter le phénomène de manière efficace au Gabon.

A travers des échanges d’expériences, les deux parties s’engagent à adapter les techniques et les moyens de lutte anti braconnage à la tendance actuelle qui s’apparente au braconnage militarisé.

Pour ce faire, six piliers ont été identifiés pour inverser la courbe du braconnage. Il s’agit de : l’évaluation régulière de l’efficacité de la lutte, l’utilisation des nouvelles technologies, le renforcement des capacités des agents sur le terrain, l’implication des communautés locales, l’amélioration des approches en matière de poursuite judiciaire et enfin la coopération à l’échelle nationale et régionale.

Selon le Secrétaire général du ministère des eaux et forêts, Athanase Nthanga Oyougou, cet atelier revêt une importance particulière pour le Gabon. «Le trafic d’espèces sauvages et le braconnage de nombreuses espèces, représentent un commerce mondial dont la valeur annuelle est comprise entre 25 et 30 milliards d’euros, soit la quatrième activité illégale la plus importante après le trafic de stupéfiants, la contrefaçon et le trafic d’êtres humains.», a-t-il indiqué lors de la cérémonie d’ouverture de cet atelier.

Avant d’ajouter qu'« un programme de réformes est mis en place dont la révision du cadre juridique et institutionnel, avec le durcissement des peines à l’encontre des auteurs reconnus coupables de braconnage et des trafics fauniques désormais identifié comme un crime ».

Stéphane Billé

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...
Le 13 décembre 2017
Gouvernance
le-gabon-offre-500-000-dollars-pour-l’initiative-africaine-sur-le-climat

Le Gabon offre 500 000 dollars pour l’Initiative africaine sur le climat

La tenue à Paris du One Planet Summit le 12 décembre, a donné l’occasion au président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC),...
Le 12 décembre 2017
Gouvernance
régis-immongault-propose-linnovation-comme-moyen-d’adaptation-au-réchauffement-climatique

Régis Immongault propose l'innovation comme moyen d’adaptation au réchauffement climatique

La position du Gabon dans le cadre du financement de la lutte contre le changement climatique, a une fois de plus été défendue, ce lundi 11 décembre 2017, à Bercy,...
Le 12 décembre 2017
Régulation
sommet-sur-le-climat-de-paris-ali-bongo-va-plaider-le-respect-des-engagements-financiers-des-etats-pollueurs

Sommet sur le climat de Paris : Ali Bongo va plaider le respect des engagements financiers des Etats pollueurs

C’est en qualité de président du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSC), qu’Ali Bongo Ondimba (photo), prend la parole ce jour à Paris...