Le WWF apporte son appui au Gabon dans la lutte contre la criminalité et le commerce illégal des ressources fauniques

Le WWF apporte son appui au Gabon dans la lutte contre la criminalité et le commerce illégal des ressources fauniques

 

() - Dans le cadre de l’amélioration du processus de lutte anti-braconnage, le WWF et le ministère gabonais des Eaux et Forêts, viennent d’organiser un atelier d’échanges et de réflexion, en vue de l’harmonisation et de la coordination des initiatives nationales de gestion durable de la faune, afin d’affronter le phénomène de manière efficace au Gabon.

A travers des échanges d’expériences, les deux parties s’engagent à adapter les techniques et les moyens de lutte anti braconnage à la tendance actuelle qui s’apparente au braconnage militarisé.

Pour ce faire, six piliers ont été identifiés pour inverser la courbe du braconnage. Il s’agit de : l’évaluation régulière de l’efficacité de la lutte, l’utilisation des nouvelles technologies, le renforcement des capacités des agents sur le terrain, l’implication des communautés locales, l’amélioration des approches en matière de poursuite judiciaire et enfin la coopération à l’échelle nationale et régionale.

Selon le Secrétaire général du ministère des eaux et forêts, Athanase Nthanga Oyougou, cet atelier revêt une importance particulière pour le Gabon. «Le trafic d’espèces sauvages et le braconnage de nombreuses espèces, représentent un commerce mondial dont la valeur annuelle est comprise entre 25 et 30 milliards d’euros, soit la quatrième activité illégale la plus importante après le trafic de stupéfiants, la contrefaçon et le trafic d’êtres humains.», a-t-il indiqué lors de la cérémonie d’ouverture de cet atelier.

Avant d’ajouter qu'« un programme de réformes est mis en place dont la révision du cadre juridique et institutionnel, avec le durcissement des peines à l’encontre des auteurs reconnus coupables de braconnage et des trafics fauniques désormais identifié comme un crime ».

Stéphane Billé

 

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 avril 2018
Gouvernance
le-g20-et-la-cemac-fixent-les-conditions-d’un-dialogue-favorable-au-développement-durable-et-équitable

Le G20 et la Cemac fixent les conditions d’un dialogue favorable au développement durable et équitable

En marge de la réunion des assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque mondiale, les ministres des Finances, les gouverneurs des banques centrales ainsi que d’autres organisations régionales,...
Le 23 avril 2018
Sécurité
le-gabon-et-le-togo-vont-réviser-l’accord-sur-la-libre-circulation-des-personnes-et-des-biens

Le Gabon et le Togo vont réviser l’accord sur la libre circulation des personnes et des biens

En plus de l’échange de points de vue sur les questions bilatérales, régionales et internationales se rapportant aux sujets d’intérêts communs, Noël Nelson Messone, ministre des Affaires étrangères gabonais, qui...
Le 23 avril 2018
Gouvernance
selon-la-banque-mondiale-la-cemac-est-la-région-du-continent-la-plus-dépendante-des-ressources-naturelles

Selon la Banque mondiale, la Cemac est la région du continent la plus dépendante des ressources naturelles

La Banque mondiale dans son rapport semestriel consacré aux perspectives économiques du continent, rendu public le 18 avril 2018 à Washington, souligne que la Cemac est la région la plus...
Le 22 avril 2018
Gouvernance
ali-bongo-dévoile-sa-vision-de-la-décentralisation-au-gabon

Ali Bongo dévoile sa vision de la décentralisation au Gabon

C’est à Franceville, que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a procédé le 21 avril 2018 au lancement du Fonds d’initiative départementale, annoncé le 31 décembre 2017 lors de...