Conflit homme/Faune: L’ANPN rassure les populations du parc de la Lope après la destruction de leurs cultures par des éléphants

Sécurité
mardi, 14 février 2017 21:53
Conflit homme/Faune: L’ANPN rassure les populations du parc de la Lope après la destruction de leurs cultures par des éléphants

(Le Nouveau Gabon) - L’invasion des plantations des populations de Mokeko dans le parc de la Lope, dans la province de l’Ogooue-Ivindo, fait des mécontents. Les effets dévastateurs du passage des pachydermes ont provoqué le courroux des agriculteurs il y a quelques semaines dans cette localité et occasionné la pose de barricades sur la route.

L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) qui gère le parc de la Lope, est descendue sur le terrain à l’effet de calmer la colère de ces populations, victimes des débordements des animaux.

Celles-ci sont obligées, dans le but d’assurer la préservation de leurs biens, d’enfreindre les règles de sécurisation, parfois drastiques, instaurées par l’ANPN. C’est ainsi qu’elles se livrent à des opérations de représailles contre les éléphants et les gros singes qui dévastent le produit de leur labeur.

En fait, la destruction des cultures dans l’Ogooue-Ivindo notamment dans le parc de la Lope, pourrait selon les riverains, conduire à une situation de famine, si l’ANPN ne consacre pas suffisamment de moyens pour compenser les pertes subies par les populations.

Aussi l’Agence est-elle venue porter le message de l’apaisement et rassurer sur la prise en compte des doléances des communautés qui souhaitent être dédommagées pour ce préjudice. Ce volet de la mission d’ailleurs fait l’objet de discussions avec les autorités et les victimes.

Auxence Mengue

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.