Le gouvernement menace de suspendre le salaire des fonctionnaires en grève non justifiée

Services publics
mercredi, 11 mars 2015 20:11
Le gouvernement menace de suspendre le salaire des fonctionnaires en grève non justifiée

« Maintenir ce mouvement de grève ne se justifie plus. Et ceux qui ne reprendraient pas le travail verront leur salaire suspendu autant de jours qu’ils n’auront pas travailler. Ce sera la première étape. » Ce sont là les paroles prononcées par le porte-parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilié Bi Nze (photo) lors de la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire qu’il a tenue mardi dernier à Libreville au sujet des mouvements de grève qu’on observe depuis des semaines maintenant au Gabon. 

D’après Alain Claude Bilié Bi Nze « trois points étaient en discussion » avec les personnels en grève.  « Il y en a deux qui sont aujourd’hui satisfaites [paiement de la Prime d’incitation à la performance et l’intégration de 1200 enseignants dans le pré-primaire] », précise-t-il afin d’expliquer pourquoi le chef de l’Etat a demandé au gouvernement  de prendre toutes les dispositions pour que le travail reprenne dans l’administration le mercredi 11 mars. Et principalement dans les établissements scolaires, les lycées, les collèges, sur l’ensemble du territoire.

Le porte-parole de la présidence de la République aussi indiqué que le chef de l’Etat Ali Bongo a demandé au gouvernement de prendre des dispositions pour garantir la sécurité des personnels qui vont aller travailler. De garantir la sécurité des enfants et de garantir que les cours ne soient pas perturbés « par des éléments qui, eux, ne voudraient pas reprendre le chemin de l’école ». 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.