Le gouvernement et la microfinance EDG s’engagent à soutenir les associations et mouvements de jeunes

Le gouvernement et la microfinance EDG s’engagent à soutenir les associations et mouvements de jeunes

() - La problématique du chômage des jeunes reste l’un des chevaux de bataille des autorités gaboronaises. Pour y remédier, le gouvernement ne cesse de multiplier des initiatives. La dernière en date est le partenariat signé cette semaine, avec la microfinance Épargne et développement du Gabon (EDG).  

Cet accord paraphé par le directeur général de la jeunesse et des activités socio-éducatives, Rostand Lepondo et celui de la microfinance d’EDG, Jean Robert Obiang Obiang, vise à financer les activités des mouvements et associations de jeunes.

Selon Rostand Lepondo, le choix de la microfinance EDG n’est pas fortuit. L’une des missions régaliennes de la structure dont il a la charge est de soutenir les activités des associations de jeunesse. « Malheureusement, celle-ci fait quelquefois face à plusieurs limites, notamment une absence de domiciliation bancaire. Or, c’est très difficile d’avoir un établissement bancaire qui accepte d’alléger les règles de procédures, afin de pouvoir doter les mouvements de jeunesse d’un compte », explique-t-il.

En outre, « Avec un réseau déployé dans sept, des neuf provinces du pays, cette institution bancaire se veut le partenaire idéal pour accompagner cette ambition des pouvoirs publics », indique-t-on. 

Pour le directeur général d’EDG, « ce partenariat s’inscrit dans la dynamique des pouvoirs publics d’accompagner les agents économiques à un système d’incubation financière et de bancarisation ». Et d’ajouter « Les subventions reçues par ces mouvements de jeunesse et ces associations légalement reconnus, encadrés et suivis par la direction générale de la jeunesse puissent bénéficier de tous les services et conseils financiers afin de pouvoir atteindre leurs objectifs ». 

Pour bénéficier de cet accompagnement des pouvoirs publics, les critères à remplir ont été définis. Il s’agira notamment d’être reconnu par le ministère de l’Intérieur, avoir déposé le dossier juridique auprès de la direction générale de la jeunesse pour analyse, de présenter un rapport d’activité, le retour des partenaires avec lesquels l’association a travaillé et celui des membres sur le fonctionnement de l’association.

Exemptées de la présentation d’un rapport d’activités, les jeunes associations devront toutefois présenter un pan des activités qu’elles projettent pour l’année. « Lorsque vous donnez satisfaction, on vous délivre un document et lorsque vous allez ouvrir le compte, vous bénéficiez de tous les avantages qu’offre EDG sur l’occupation de l’espace, sur tous les produits EDG », a précisé le directeur général de la jeunesse et des activités socio-éducatives.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
l’onu-forme-des-officiers-gabonais-à-la-lutte-contre-le-terrorisme

L’ONU forme des officiers gabonais à la lutte contre le terrorisme

Les différents corps des forces de défense et de sécurité du Gabon ont été formés entre le 16 et le 19 septembre dernier, au siège du commandement des forces de...
Le 20 septembre 2019
Justice
les-victoires-judiciaires-du-gabon-contre-eurofinsa-et-enka-lui-font-économiser-70-milliards-de-cfa

Les victoires judiciaires du Gabon contre Eurofinsa et Enka lui font économiser 70 milliards de CFA

En début de semaine, le Gabon a eu gain de cause dans le procès qui l’opposait au groupe espagnol Eurofinsa, propriétaire de la société de BTP Ceddex-Entraco. L’entreprise avait porté...
Le 19 septembre 2019
Formation
les-offres-de-formation-et-de-création-d’emplois-de-comilog-au-centre-d’une-audience-avec-le-ministre-de-l’emploi

Les offres de formation et de création d’emplois de Comilog au centre d’une audience avec le ministre de l’Emploi

L’administrateur directeur général de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), Leod-Paul Batolo, et le représentant général du groupe Eramet au Gabon, Bruno Faour, ont rencontré le ministre de l’Emploi, du...
Le 18 septembre 2019
Gouvernance
la-guinée-équatoriale-sensibilisée-à-l’intérêt-de-construire-une-zone-franche-au-niveau-des-trois-frontières

La Guinée Équatoriale sensibilisée à l’intérêt de construire une zone franche au niveau des trois frontières

La perspective de la construction d’une zone économique spéciale à la zone des trois frontières, que la Guinée Équatoriale partage avec le Gabon et le Cameroun, a été évoquée lors...