Le Gabon envisage se doter d’un code de l’eau et de l’assainissement

Le Gabon envisage se doter d’un code de l’eau et de l’assainissement

() - Les questions de production et de distribution de l’eau constituent désormais une véritable préoccupation pour le gouvernement gabonais. Cela a une fois de plus été manifesté jeudi 22 mars, par le ministre en charge de l’Eau et de l’Energie, Patrick Eyogo Edzang (photo), dans son discours marquant la célébration de la journée mondiale de l’eau.

A la faveur de cet événement, le membre du gouvernement a, non seulement appelé chaque Gabonais à une utilisation rationnelle du précieux liquide, mais également à adopter un comportement citoyen. Une attitude qui, selon lui, passe par la pratique d’habitudes de base telles que la réparation des fuites domestiques et la gestion responsable des ordures ménagères, pour éviter le gaspillage et la pollution de cette ressource.

Loin de s’arrêter à ces dispositions pédagogiques, Patrick Eyogo Edzang a tout aussi déploré l’absence d’un cadre réglementaire et institutionnel, notamment la politique nationale de l’eau, le Code de l’eau et le retard d’investissement en infrastructures de mobilisation de cette ressource et de sécurisation de la desserte en eau potable.

Pour pallier ces difficultés, le pays avec l’appui de ses partenaires au développement, a décidé d’intégrer la dynamique universelle en s’arrimant aux standards mondiaux en matière de gestion efficiente du secteur de l’eau. Laquelle dynamique passe nécessairement par une participation active dans les organismes dédiés d’une part, et l’organisation du secteur ainsi que la réalisation des investissements nécessaires d’autre part.

Dans ce cadre, le gouvernement a récemment pris acte d’un projet de politique nationale de l’eau par la soumission d’un Projet d’adoption d’une Loi portant Code de l’eau et de l’assainissement en République gabonaise. Ledit cadre réglementaire permettra entre autres, de créer un Fonds de l’eau à même de faciliter l’autofinancement de ce secteur.

De même, sous l’égide de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEEAC), le Gabon a décidé de mettre en place un mécanisme de gestion intégrée des ressources en eau. Membre du Conseil des ministres en charge de l’eau (AMCOW) depuis 2014, le Gabon s’est déjà doté d’un cadre institutionnel de gestion de la ressource en eau en 2016.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...