Libreville, capitale africaine de l’eau, du 29 octobre au 02 novembre 2018

Libreville, capitale africaine de l’eau, du 29 octobre au 02 novembre 2018

() - Les principaux acteurs des questions hydrauliques du continent se donnent rendez-vous, du 29 octobre au 02 novembre 2018, à Libreville. Ce sera, à la faveur des travaux de la 7ème Semaine africaine de l’eau (SAE) et de la 11ème session ordinaire de l’Assemblée générale des ministres en charge de l’eau.

Pour le ministre gabonais de l'Eau et de l'Energie, Patrick Eyogo Edzang, hôte de cette double rencontre, « ce conclave de haut niveau et de portée internationale qui se tient pour la toute la toute première fois, en Afrique centrale, traduit la problématique que suscite les enjeux hydriques à travers le continent ». Lesquels enjeux poursuit-il, « qui amènent les Etats à rechercher collectivement des solutions idoines à ces questions liées à l’approvisionnement en eau ainsi qu’à l’assainissement, conformément au sixième Objectif du développement durable (ODD) à l’horizon 2030 ».

Pour la bonne gouverne, le 6e ODD, vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et à assurer une gestion durable des ressources en eau, notamment en surface, et dans les parties souterraines. Pour l’atteinte de ces objectifs, la communauté africaine se retrouve tous les deux ans pour l’analyse, l’évaluation et le suivi des indicateurs de cet ODD pour, in fine, parvenir à une croissance durable.

Quant à la septième édition de la SAE, dont le thème est axé sur :"Vers la réalisation de la sécurité de l'eau et de l'assainissement gérée de manière sûre pour l'Afrique", elle vise plusieurs objectifs.

Il s’agira de : faire l’état des lieux des progrès dans le domaine de l’eau et l’assainissement ; promouvoir les échanges d’expériences entre pays et de la résilience aux changements climatiques ; plaider en faveur d’une prise en compte de la politique accrue de l’assainissement en Afrique ; contribuer à l'élaboration de stratégies pour le financement adéquat et durable des programmes d'eau et d'assainissement ; promouvoir et soutenir l'élaboration de l'ensemble des bassins transfrontaliers et des systèmes d'aide à la décision, y compris les hydro-modèles économiques, etc.

Il est à noter que c’est au terme de cette rencontre, que le Gabon se verra transmettre le flambeau de la présidence du Conseil des ministres africains chargés de l'eau (AMCOW) pour un mandat de deux ans.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 21 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
gestion-du-conflit-homme-faune--un-partenariat-entre-le-conseil-économique-du-gabon-et-la-fao-en-gestation

Gestion du conflit Homme-Faune : un partenariat entre le Conseil économique du Gabon et la FAO en gestation

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), René Ndemezo’o Obiang, et le Coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale, par ailleurs représentant au Gabon et...
Le 21 septembre 2019
Une Santé & Social
le-gabon-travaille-à-l’amélioration-des-conditions-d’apprentissage-des-enfants-atteints-d’autisme-et-de-trisomie

Le Gabon travaille à l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie

Comment améliorer les conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie? Le sujet constitue une véritable préoccupation pour le gouvernement gabonais. Le ministre de l’Économie, des Finances et des...
Le 20 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
l’onu-forme-des-officiers-gabonais-à-la-lutte-contre-le-terrorisme

L’ONU forme des officiers gabonais à la lutte contre le terrorisme

Les différents corps des forces de défense et de sécurité du Gabon ont été formés entre le 16 et le 19 septembre dernier, au siège du commandement des forces de...
Le 20 septembre 2019
Justice
les-victoires-judiciaires-du-gabon-contre-eurofinsa-et-enka-lui-font-économiser-70-milliards-de-cfa

Les victoires judiciaires du Gabon contre Eurofinsa et Enka lui font économiser 70 milliards de CFA

En début de semaine, le Gabon a eu gain de cause dans le procès qui l’opposait au groupe espagnol Eurofinsa, propriétaire de la société de BTP Ceddex-Entraco. L’entreprise avait porté...