Le Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du bassin du Congo revendique un bilan satisfaisant

Le Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du bassin du Congo revendique un bilan satisfaisant

A la faveur d’une journée portes-ouvertes, organisée le 29 juin dernier à Libreville, le coordonnateur régional du Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du bassin du Congo (PACEBCO), Sem Nditifié, a qualifié le bilan de cet organisme de globalement positif après 8 ans de mise en œuvre.

Cofinancé par le Fonds africain pour le développement (FAD), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ainsi que les pays bénéficiaires, à hauteur de 28,53 milliards de FCFA, le PACEBCO a été lancé en 2009.

Il a pour objectif d’assurer l’assurance de la régénération des écosystèmes, l’amélioration des conditions de vie des populations vivant aux abords des aires protégées grâce à la mise en œuvre des microprojets du Fonds de développement local (FDL) portant sur l’approvisionnement en eau potable, les constructions des salles des classes équipées de tables bancs et de blocs latrines, la construction des dispensaires et autres infrastructures communautaires.

De manière générale le PACEBCO intègre à la fois des enjeux sociaux et économiques, contribuant ainsi à l’intégration sous régionale.

A son actif, on compte cinq centres de recherches et d’études écologiques pour le suivi et la collecte des données sur l’évolution des écosystèmes dans les différents pays abritant le programme. On mentionne également la construction des neuf centres d’études fonctionnelles, qui sont des centres de gouvernance locale pour la gestion participative des ressources naturelles pour le bien-être de la communauté.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 23 avril 2018
Gouvernance
le-g20-et-la-cemac-fixent-les-conditions-d’un-dialogue-favorable-au-développement-durable-et-équitable

Le G20 et la Cemac fixent les conditions d’un dialogue favorable au développement durable et équitable

En marge de la réunion des assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque mondiale, les ministres des Finances, les gouverneurs des banques centrales ainsi que d’autres organisations régionales,...
Le 23 avril 2018
Sécurité
le-gabon-et-le-togo-vont-réviser-l’accord-sur-la-libre-circulation-des-personnes-et-des-biens

Le Gabon et le Togo vont réviser l’accord sur la libre circulation des personnes et des biens

En plus de l’échange de points de vue sur les questions bilatérales, régionales et internationales se rapportant aux sujets d’intérêts communs, Noël Nelson Messone, ministre des Affaires étrangères gabonais, qui...
Le 23 avril 2018
Gouvernance
selon-la-banque-mondiale-la-cemac-est-la-région-du-continent-la-plus-dépendante-des-ressources-naturelles

Selon la Banque mondiale, la Cemac est la région du continent la plus dépendante des ressources naturelles

La Banque mondiale dans son rapport semestriel consacré aux perspectives économiques du continent, rendu public le 18 avril 2018 à Washington, souligne que la Cemac est la région la plus...
Le 22 avril 2018
Gouvernance
ali-bongo-dévoile-sa-vision-de-la-décentralisation-au-gabon

Ali Bongo dévoile sa vision de la décentralisation au Gabon

C’est à Franceville, que le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a procédé le 21 avril 2018 au lancement du Fonds d’initiative départementale, annoncé le 31 décembre 2017 lors de...