Le Fonds français pour l’environnement mondial et l’Agence française de développement en mission de suivi-évaluation à la BDEAC

Le Fonds français pour l’environnement mondial et l’Agence française de développement en mission de suivi-évaluation à la BDEAC

() - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient de recevoir une équipe de missionnaires du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) et de l’Agence française de développement (AFD), dans le cadre d’une mission de suivi-évaluation des projets financés par ces deux institutions.

Les objectifs de cette visite de travail consistaient à évaluer les activités effectuées lors de la phase pilote du programme de Financement des forêts tropicales humides (Finfortrop); valider le programme de travail pour les deux prochaines années et, enfin, apprécier le travail de l’assistance technique mise en place auprès de cette institution financière.

Visiblement satisfaits de la qualité et de la profondeur des échanges qui ont contribué à l’atteinte des objectifs visés par la mission, le FFEM, l’AFD et la BDEAC ont, en commun, arrêté un chronogramme de travail cohérent qui permettra, dès le début de cette année, de relancer le programme et de l’implémenter effectivement dans l’ensemble des pays du Bassin du Congo. Dans ce cadre, des réunions régulières seront ainsi organisées entre la banque et l’agence locale de l’AFD pour le suivi des activités retenues.

Pour rappel, le Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) a été créé en 1994 par le gouvernement français, à la suite du premier Sommet de la Terre. Il a pour but de mettre en œuvre des projets de développement durable qui intègrent préservation des biens publics mondiaux, solidarité internationale et innovation dans les pays en développement et émergents. En 23 ans, le FFEM indique avoir déjà financé près de 300 projets dans plus de 120 pays, dont 69% sont situés en Afrique et en Méditerranée.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...