Les régies financières entrent en grève

Les régies financières entrent en grève

() - Après les menaces de l’intersyndicale de ce corps constitué des agents de l’administration des hydrocarbures, des Impôts, de la Douane et du Trésor, le pays connaît une paralysie du côté de la collecte des ressources de l’Etat, depuis le 7 août.

En cause, le non-paiement de huit mois d’arriérés de primes et de bonus aux agents de ces secteurs d’activité, grands pourvoyeurs de ressources financières à l’Etat. Et comme promis, ils ont décidé de la fermeture des magasins et des aires de dédouanement au niveau portuaire, pour ce qui concerne les services de la douane, l’arrêt de campagnes fiscales, l’arrêt des chargements pétroliers ainsi que des ventes fiscales.

Pour les grévistes, toute levée de mot d’ordre sera conditionnée par le paiement intégral de ces primes. «L’assemblée générale a exigé, comme préalable, le paiement des arriérés avant toute forme de négociation ou réflexion.», laissait entendre un syndicaliste, le 2 août, lors de l’assemblée générale.

Au-delà du paiement des primes, l’Union générale de la comptabilité publique et du Trésor (UGCPT), autre centrale syndicale, qui a tenu le 4 août dernier à Libreville son assemblée générale, exige également la régularisation de la situation administrative de 7 900 agents de ce secteur.

D’après Wilfried Erisco Mvou Ossialas, président national du syndicat autonome du Trésor, les conséquences de ce mouvement d’humeur sont incalculables. «Si rien ne rentre au port, on peut connaître une rareté des ressources. Cette rareté va entraîner une hausse généralisée des prix, ce qu’on appelle inflation. Et donc c’est le panier de la ménagère qui va prendre un coup. Si le Gouvernement persiste dans la posture du mépris, cela va créer un fossé entre l’équipe dirigeante et les syndicalistes. Les conséquences seront d’ordre social et diplomatique», prévient-il.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 juillet 2018
Gouvernance
l’afrique-centrale-n’a-pas-su-tirer-profit-de-sa-dynamique-de-croissance-robuste-enclenchée-depuis-les-années-2000

L’Afrique centrale n’a pas su tirer profit de sa dynamique de croissance robuste enclenchée depuis les années 2000

Dans leur première édition du rapport portant sur la dynamique du développement en Afrique 2018 publié récemment, l’Union africaine et le Centre de développement de l’OCDE viennent de passer en...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-nouveau-document-stratégique-pour-l’intégration-régionale-en-afrique-centrale-bientôt-disponible

Le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale bientôt disponible

Préparé par la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le nouveau Document stratégique pour l’intégration régionale en Afrique centrale (DSIR...
Le 17 juillet 2018
Justice
l’onep-accuse-total-gabon-d’utiliser-la-main-d’œuvre-externe-et-porte-plainte

L’ONEP accuse Total Gabon d’utiliser la main-d’œuvre externe et porte plainte

Après avoir lancé un mouvement de grève le 9 juillet dernier, les employés de Total Gabon ont porté plainte contre leur employeur via le puissant syndicat pétrolier gabonais ONEP, au...
Le 17 juillet 2018
Gouvernance
le-gouvernement-fait-le-point-des-mesures-de-redressement-des-finances-publiques

Le gouvernement fait le point des mesures de redressement des finances publiques

Au cours d’un Conseil interministériel présidé par le premier ministre le 16 juillet 2018 à Libreville, Emmanuel Issoze Ngondet a fait le point des mesures gouvernementales prises en Conseil des...