L’Union européenne finance la formation professionnelle de 3 000 jeunes

L’Union européenne finance la formation professionnelle de 3 000 jeunes

() - Dans le cadre du projet d’appui à la formation et l’insertion professionnelle (AFIP) que finance l’Union européenne à travers le 10e Fonds européen de développement (FED),

3 000 jeunes gabonais sans emploi ni formation préalable vont bénéficier d’une formation professionnelle dans des établissements et structures agréées localement.

Les métiers sélectionnés portent sur l’agriculture, l’électricité, la mécanique, la menuiserie, la maçonnerie, la plomberie, la cuisine etc. Les apprentissages seront dirigés par des établissements scolaires de l’enseignement technique public, l’incubateur national JA Gabon dont la branche de Port-Gentil, le Centre des métiers de la pêche de l’agriculture ou encore l’école nationale de développement rural d’Oyem. Toutes ces structures réparties sur l’ensemble du territoire bénéficieront d’une enveloppe globale de 1,639 milliard de Fcfa pour assurer cette formation qui verra également la participation des PME et autres structures.

La première tranche de cette enveloppe constituée de 571 millions de Fcfa, a fait l’objet d’une signature de convention entre le gouvernement et la délégation de l’Union européenne le 8 août 2017 à Libreville.

«En raison du nombre sans cesse croissant de jeunes en situation de décrochage scolaire et de précarité, le gouvernement gabonais, dans le cadre de sa stratégie d’investissement du capital humain, a décidé d’intensifier ses actions de lutte contre la pauvreté, et notamment celles destinées aux jeunes dont la tranche d’âge varie entre 16 et 25 ans. », indique le ministre du Travail, de l’Emploi, de la formation technique et professionnelle, et de l’insertion des jeunes, Eloi Nzondo.

D’après lui, le projet «a pour finalité d’expérimenter au sein du système d’éducation technique et de formation professionnelle, un nouveau dispositif permettant d’améliorer l’insertion sociale des jeunes ».

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2017
Economie
le-gabon-réalise-131-pour-son-emprunt-obligataire

Le Gabon réalise 131% pour son emprunt obligataire

Les investisseurs des pays tels le Togo, le Cameroun ou encore le Gabon, sont les principaux créanciers de l’Etat gabonais dans l’opération de mobilisation des ressources engagées dans l’espace sous-régional,...
Le 14 décembre 2017
Santé
le-gouvernement-suspend-la-commercialisation-et-l’exportation-des-produits-de-nutrition-infantile-de-marque-picot

Le gouvernement suspend la commercialisation et l’exportation des produits de nutrition infantile de marque PICOT

Suite au risque de contamination par des salmonelles, avéré par les produits de nutrition infantile, de marque PICOT, le ministre de l’Economie de la Prospective et de la Programmation du...
Le 14 décembre 2017
Gouvernance
jean-fidèle-otandault-soumet-les-projets-de-loi-de-finances-2018-et-de-règlement-pour-la-gestion-2016-à-l’appréciation-des-sénateurs

Jean-Fidèle Otandault soumet les projets de Loi de finances 2018 et de règlement pour la gestion 2016, à l’appréciation des sénateurs

Conformément au circuit budgétaire en vigueur au Gabon, les projets de Loi de Finances 2018 et de Règlement pour la gestion 2016, ont été présentés au Sénat, par le ministre...
Le 13 décembre 2017
Social
sécurité-alimentaire-le-conseil-gabonais-des-chargeurs-et-l’agence-pour-la-sécurité-alimentaire-signent-une-convention-de-partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise...