L’UCI confirme le statut de « La Tropicale Amissa Bongo » et s’engage à développer son évolution

L’UCI confirme le statut de « La Tropicale Amissa Bongo » et s’engage à développer son évolution

() - L’épreuve cycliste gabonaise, « La Tropicale Amissa Bongo » vient de recevoir une nouvelle consécration. C’était le 8 novembre dernier à Aigle, en Suisse, à la faveur d’une séance de travail entre ses organisateurs et l’Union cycliste internationale (UCI), notamment avec le président de celle-ci, David Lappartient, et le directeur général du Centre mondial du cyclisme, Frédéric Magné.

Selon les deux parties, cette rencontre prévue de longue date a permis de situer l’importance de cette épreuve qui se veut la plus réputée du continent africain sur l’échiquier du calendrier mondial.

En effet, l’épreuve gabonaise a toujours été un événement précurseur, depuis sa création en 2006, du calendrier cycliste international, permettant ainsi pour la première fois dans l’histoire du cyclisme, des confrontations directes entre les équipes professionnelles de premier niveau et les meilleures sélections africaines.

Une posture bien défendue par les organisateurs de cette compétition qui « à l’aube de sa 14ème édition, en 2019, peuvent se vanter d’avoir créé des vocations sur l’ensemble du continent africain, d’avoir permis l’émergence de talents qui ont trouvé place dans les plus grandes structures professionnelles du World Tour, et d’avoir offert au cyclisme africain une véritable crédibilité sportive ».

Conscient de cet enjeu, le président de l’UCI a confirmé le rôle majeur de « La Tropicale Amissa Bongo » et s’est engagé à développer l’évolution de cette épreuve gabonaise, notamment grâce à sa réforme.

Selon lui, « les réformes du cyclisme professionnel, initiées par la nouvelle équipe dirigeante, devraient permettre à la Tropicale de trouver dans les années à venir une place encore plus visible et plus conséquente dans une classification supérieure, susceptible d’attirer les plus grandes équipes ».

Pour la bonne gouverne, la délégation de « La Tropicale Amissa Bongo » était représentée par Benjamin Burlot (coordonnateur général de la Tropicale), Sosthene Ndong (conseiller du ministre des Sports), Igor Nyambie Simard (administrateur général du FNDS) et Philippe Crépel (directeur sportif de la Tropicale).

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...