Des formations en conduite automobile pour résorber le chômage des jeunes

Des formations en conduite automobile pour résorber le chômage des jeunes

() - La lutte contre le chômage des jeunes semble être devenue l’affaire de tous au Gabon. Car, depuis quelques temps, l’on observe une récurrence des initiatives isolées et individuelles, pour porter main-forte à l’Etat dans ce sérieux challenge.

La dernière en date, est celle du ministre de l’Industrie, de l’Entrepreneuriat national chargée de la Décennie de la femme, Estelle Ondo, dans la ville d’Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, au nord du Gabon.

Cette initiative, a précisé le comité d’organisation, «s’inscrit strictement dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes, mais aussi et surtout, dans le processus  de leur autonomisation et de l’égalité des chances, prôné par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba ».

Pour la matérialisation de ce projet, 305 jeunes gens, sur un total de 900 après une rigoureuse sélection, ont pu bénéficier des frais de formation dans quelques institutions spécialisées dans ce domaine.

Au terme de leur formation, certains lauréats n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance envers la bienfaitrice, tout en promettant de faire bon usage de leur parchemin.

Pour une meilleure portée socio-économique de cette initiative, il a toutefois été recommandé aux instructeurs de ne pas tomber sur le coup de la facilité avec des formations réduites, afin que cette œuvre de bienfaisance ne finisse finalement par s’avérer contre-productive.

«Cela d’autant plus que la conduite constitue un secteur particulièrement sensible qui touche directement la vie des populations. Car, du fait du déficit de bonne formation en la matière, les préjudices finissent souvent par devenir irréparables.», ont indiqué les examinateurs.

Malgré ces observations, l’initiative a été saluée par les populations de cette localité dans leur majorité. Surtout dans ce sens, qu’elle constitue une belle offre dans la lutte contre le chômage des jeunes qui oscille aujourd’hui, autour de 28% au Gabon. Fléau qui en plus, toucherait la grande majorité des jeunes de 20 à 29 ans.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...