L’association « Action sociale Dorcas » mise à contribution dans la commémoration des 70 ans d’activités de l’AFD au Gabon

L’association « Action sociale Dorcas » mise à contribution dans la commémoration des 70 ans d’activités de l’AFD au Gabon

() - L’association « Action sociale DORCAS », lauréate de l’appel à Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs (PISCCA) 2017, réalise actuellement 500 sacs pour l’Agence française de développement (AFD). Ces produits, indique-t-on, seront distribués à l’occasion d’une exposition photographique organisée à l’Institut français du Gabon lors de la commémoration, à la fin du mois de mars 2018, des 70 ans d’activité de l’AFD au Gabon.

Le 5 mars dernier, une délégation de l’AFD s’est rendue au siège de l’association à Libreville, pour réceptionner le second lot de ces sacs. Au cours cette cérémonie, la directrice de l’AFD au Gabon, Laetitia Dufay a ainsi pu échanger avec les jeunes filles de l’association formées au métier de couturière et qui ont réalisé ces objets, leur enseignante, ainsi que la directrice de l’association, Mme Boussougou.

Pour rappel, le programme PISCCA constitue un nouvel outil unique de l’ambassade de France au Gabon au service du financement de projets de développement. Le montant de l’enveloppe globale PISCCA, dédiée au financement de projets de développement portés par la société civile et les collectivités décentralisées gabonaises au titre de l’année 2017, est de 185 000 euros.

Le programme PISCCA vise trois axes prioritaires : les droits fondamentaux des femmes et des enfants (40% de l’enveloppe globale) ; l’insertion économique de la jeunesse et le développement local (20%) et le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise (40%).

Il comporte deux thématiques transversales. Ainsi, les porteurs de projet devront prendre en compte la thématique genre, au centre de ce projet ; le recours aux Technologies de l’information et de la communication (TIC) sera appuyé afin de permettre aux acteurs de la société civile de disposer d’outils numériques permettant de structurer leurs activités.

Le PISCCA impose cinq dimensions prioritaires. Il s’agit de la prise en compte des axes prioritaires et des thématiques transversales ; le développement de coalitions d’acteurs regroupant des associations œuvrant sur une même thématique, travaillant en lien avec des acteurs institutionnels, des acteurs issus du secteur privé et favorisant des partenariats durables avec des acteurs du monde francophone.

Le caractère innovant du projet ; la pérennité (financière, gouvernance) du projet au-delà du financement PISCCA, et son adéquation avec les priorités nationales et enfin, les cofinancements, en complément d’une subvention PISCCA, sont fortement encouragés sont également concernés.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 14 décembre 2018
Régulation
l’afritac-centre-renforce-les-capacités-des-superviseurs-bancaires-de-la-sous-région

L’AFRITAC Centre renforce les capacités des superviseurs bancaires de la sous-région

Sous l’égide d’AFRITAC Centre, Libreville, la capitale gabonaise, va servir de cadre à un séminaire régional dans le domaine de la régulation et de la supervision bancaires, du 07 au...
Le 14 décembre 2018
Economie
les-importations-de-denrées-alimentaires-en-baisse-sur-les-neuf-premiers-mois-de-l’année

Les importations de denrées alimentaires en baisse sur les neuf premiers mois de l’année

Jusqu’ici, le Gabon connaissait une croissance exponentielle des importations de denrées alimentaires. Le ministère de l’Economie note que sur les neuf premiers mois de l’année en cours, les importations de...
Le 14 décembre 2018
Gouvernance
la-cemac-discute-des-projets-intégrateurs-avec-la-banque-mondiale

La Cemac discute des projets intégrateurs avec la Banque mondiale

Après le directeur général du FMI, c’était au tour du vice-président de la Banque mondiale, Hafez Ghanem, d’accueillir la délégation de haut niveau de la Cemac, composée du président de...
Le 13 décembre 2018
Economie
la-facture-des-importations-gabonaises-s’élève-à-921-milliards-fcfa-à-fin-septembre

La facture des importations gabonaises s’élève à 921 milliards FCFA à fin septembre

La hausse des importations observée au deuxième trimestre de l’année en cours (24,5%), s’est poursuivie jusqu’au 30 septembre, atteignant 346,7 milliards FCFA soit une progression de 8,8%. Cette évolution est consécutive...