Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

Sécurité alimentaire : le conseil gabonais des chargeurs et l’Agence pour la sécurité alimentaire signent une convention de partenariat

() - La convention signée entre Liliane Nadège Ngari, directrice générale du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), et Sylvain Patrick Enkoro, directeur général de l’Agence gabonaise pour la sécurité alimentaire (Agasa), vise à renforcer la sécurité des produits alimentaires exportés ou importés au Gabon.

Le cahier des charges de chaque administration prévoit des missions qui préservent le consommateur des désagréments quant aux problèmes potentiels de santé. Ainsi l’Agasa devra s’assurer de la garantie de la sécurité alimentaire et phytosanitaire des produits qui rentrent dans l’espace économique national.

L’agence va également prévenir, évaluer et assurer la gestion des risques alimentaires et phytosanitaires.

«Le partenariat est signé. Il reste à se mobiliser pour sa mise en œuvre en termes de partage d’informations, de formation, de procédures de travail et d’exigence à l’import-export des certificats phytosanitaires et de certificats sanitaires vétérinaires parmi les documents requis par le CGC pour l’obtention du bordereau d’identification électronique des cargaisons (BIETC) pour les produits phytosanitaires alimentaires.», souligne Sylvain Patrick Enkoro (photo), cité par la presse locale.

Quant au CGC, son action sera orientée sur  la traçabilité des cargaisons qui rentreront ou sortiront du territoire, non sans anticiper sur la connaissance des marchandises importées au Gabon. Une mission d’assistance et de protection des chargeurs lui est également dévolue dans le cadre de cette convention.

«Cette convention de partenariat est notre socle commun de travail ; elle témoigne de notre volonté conjointe de mener des actions de soutien à la politique du gouvernement, dans une démarche d’échanges, de dialogue et de coopération, en vue d’accroître l’efficacité des mesures de prévention et de gestion des risques de sécurité alimentaire et phytosanitaires dans notre pays.», indique Mme Ngari Onanga y’Obégué.

SeM

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 24 février 2018
Services publics
en-représailles-à-la-rupture-de-la-concession-détenue-au-gabon-veolia-pourrait-geler-ses-investissements-dans-15-pays-du-continent

En représailles à la rupture de la concession détenue au Gabon, Veolia pourrait geler ses investissements dans 15 pays du continent

Le directeur général du groupe français Veolia, Antoine Frérot, a annoncé le 21 février 2018, au cours d’un conseil d’administration du groupe, que l’entreprise va suspendre ses investissements étrangers sur...
Le 24 février 2018
Sécurité
le-gabon-peaufine-l’organisation-du-prochain-sommet-des-chefs-d’etat-du-copax

Le Gabon peaufine l’organisation du prochain Sommet des chefs d’Etat du COPAX

Instruit par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a eu une séance de travail relative à l’organisation du sommet du Conseil de paix...
Le 23 février 2018
Gouvernance
selon-koffi-ben-nassar-le-fmi-est-satisfait-des-efforts-entrepris-par-le-gabon-pour-l’apurement-de-la-dette-intérieure

Selon Koffi Ben Nassar, «  le FMI est satisfait des efforts entrepris par le Gabon pour l’apurement de la dette intérieure ».

En séjour au Gabon depuis quelques jours, une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par l’économiste senior du département Afrique, Koffi Ben Nassar, a été reçu ce 22 février,...
Le 23 février 2018
Services publics
retour-progressif-de-la-situation-à-la-normale-à-la-seeg

Retour progressif, de la situation à la normale à la SEEG

Le spectre d’incertitude qui planait sur la Société d’eau et d’énergie du Gabon depuis le début de la semaine, à la suite de la résiliation du Contrat qui liait l’Etat...