L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

() - Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon, vient de signer un accord de financement avec quatre Organisations non gouvernementales (ONG), pour un montant de 15 millions FCFA.

Ces financements reviennent aux ONG, « Femme Lève –toi », chef de file, et « Warris » ainsi qu’aux associations, « Entraide » et « Goodwill-Gabon ».

Selon le SCAC, cet accompagnement est censé permettre à ces structures de mettre en œuvre des activités génératrices de revenus (AGR) au profit des familles ayant des personnes vivant avec un handicap.

Selon le chef de mission de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France près le Gabon, Bernard Rubi, «cet accompagnement s’appuie sur plusieurs raisons. D’abord il vise la création d’activités génératrices de revenus pour les adhérents au programme PISCCA. Dans un second temps, il témoigne de l’attachement du programme aux idéaux de ces associations à travailler sans visées lucratives personnelles, mais plutôt pour un intérêt collectif».

Pour la bonne gouverne, le PISCCA constitue un mécanisme unique de l’ambassade de France près le Gabon au service du financement de projets de développement portés par les acteurs de la société civile gabonaise.

En outre, au titre de l’année 2018, son enveloppe est évaluée à 215 000 €, soit plus de 140 millions FCFA. Cette somme est consacrée au financement de projets portant sur les droits fondamentaux des femmes et des enfants, l’insertion économique de la jeunesse et le développement local, ainsi que le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise.

Une attention particulière est par ailleurs portée sur la question du genre ainsi qu’à l’usage des technologies de l’information et de la communication.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 18 juin 2019
Economie
le-fmi-renforce-la-collaboration-entre-es-la-douane-et-les-impôts-pour-améliorer-la-mobilisation-des-recettes-fiscales-au-gabon

Le FMI renforce la collaboration entre la douane et les impôts pour améliorer la mobilisation des recettes fiscales au Gabon

Dans le cadre des activités du Centre régional d’assistance technique pour l’Afrique centrale (Afritac centre) pour l’année 2020, une mission d’assistance technique en matière d’administration fiscale se déroulera du 1er au...
Le 18 juin 2019
Gouvernance
moody’s-révise-la-notation-souveraine-du-gabon-de-positive-à-stable

Moody’s révise la notation souveraine du Gabon de stable à positive

Après une mission d’évaluation de la situation économique du pays, le 24 mai dernier, aux fins d’actualiser la note souveraine, l’agence de notation Moody’s vient de réviser la notation souveraine...
Le 17 juin 2019
Economie
le-gabon-va-évaluer-ses-stocks-halieutiques-démersaux-exploités-dans-la-zone-économique-exclusive

Le Gabon va évaluer ses stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique exclusive

Un groupe de travail scientifique va se réunir du 11 au 19 juillet 2019 à Libreville. Il travaillera sur l’évaluation des principaux stocks halieutiques démersaux exploités dans la Zone économique...
Le 17 juin 2019
Economie
les-économies-de-la-cemac-améliorent-leur-compétitivité-au-1er-trimestre-2019

Les économies de la Cemac améliorent leur compétitivité au 1er trimestre 2019

Sous l’effet d’une dépréciation du taux de change effectif nominal, et d’un taux d’inflation moins élevé dans la sous-région que chez ses concurrents et partenaires, la compétitivité-prix des économies de...