L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

L’ambassade de France près le Gabon finance un groupement d’acteurs non étatiques à hauteur de 15 millions FCFA

() - Dans le cadre de son programme « Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs » (PISCCA), le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France près le Gabon, vient de signer un accord de financement avec quatre Organisations non gouvernementales (ONG), pour un montant de 15 millions FCFA.

Ces financements reviennent aux ONG, « Femme Lève –toi », chef de file, et « Warris » ainsi qu’aux associations, « Entraide » et « Goodwill-Gabon ».

Selon le SCAC, cet accompagnement est censé permettre à ces structures de mettre en œuvre des activités génératrices de revenus (AGR) au profit des familles ayant des personnes vivant avec un handicap.

Selon le chef de mission de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France près le Gabon, Bernard Rubi, «cet accompagnement s’appuie sur plusieurs raisons. D’abord il vise la création d’activités génératrices de revenus pour les adhérents au programme PISCCA. Dans un second temps, il témoigne de l’attachement du programme aux idéaux de ces associations à travailler sans visées lucratives personnelles, mais plutôt pour un intérêt collectif».

Pour la bonne gouverne, le PISCCA constitue un mécanisme unique de l’ambassade de France près le Gabon au service du financement de projets de développement portés par les acteurs de la société civile gabonaise.

En outre, au titre de l’année 2018, son enveloppe est évaluée à 215 000 €, soit plus de 140 millions FCFA. Cette somme est consacrée au financement de projets portant sur les droits fondamentaux des femmes et des enfants, l’insertion économique de la jeunesse et le développement local, ainsi que le regroupement et la mise en réseau des acteurs de la société civile gabonaise.

Une attention particulière est par ailleurs portée sur la question du genre ainsi qu’à l’usage des technologies de l’information et de la communication.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 février 2019
Economie
pour-daniel-ona-ondo-on-ne-peut-plus-faire-léconomie-du-débat-sur-le-franc-cfa

Pour Daniel Ona Ondo, on ne peut plus faire l'économie du débat sur le franc CFA

Invité à prendre la parole le 14 février dernier en France, à la table ronde haut niveau organisée conjointement par la Banque de France, l’Agence française de développement et la...
Le 16 février 2019
Gouvernance
la-commission-cemac-et-le-ferdi-s’accordent-sur-des-questions-dintelligence-économique-et-de-politique-fiscale

La Commission CEMAC et le FERDI s’accordent sur des questions d'intelligence économique et de politique fiscale

La Commission de la CEMAC poursuit son déploiement international. Le 14 février 2019, au siège de la Banque de France, à la faveur d’une table ronde de haut niveau qui...
Le 15 février 2019
Gouvernance
une-propriété-ayant-accueilli-le-général-charles-de-gaulle-et-son-épouse-vendue-à-l’etat-gabonais

Une propriété ayant accueilli le général Charles de Gaulle et son épouse vendue à l’Etat gabonais

L’ambassadeur de France près le Gabon, Philippe Autié, a procédé le 13 février dernier, à la remise des clés de la « Villa Yvonne » à l’Etat gabonais, suite à sa vente...
Le 15 février 2019
Social
changements-climatiques-ali-bongo-a-mobilisé-deux-millions-de-dollars-durant-son-mandat-à-la-tête-du-cahoscc

Changements climatiques : Ali Bongo a mobilisé deux millions de dollars durant son mandat à la tête du CAHOSCC

Deux ans après avoir succédé au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à la tête du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (CAHOSCC), le président...