L’AFD soutient la préservation et la gestion intégrée des aires protégées de la région de Libreville

L’AFD soutient la préservation et la gestion intégrée des aires protégées de la région de Libreville

() - Un symposium international axé sur les « Aires protégées littorales » et le «développement urbain» se tient à Libreville du 23 au 26 avril courant. Il est organisé dans le cadre du projet baptisé « Arc d’Emeraude ». Ce projet, estimé à 11 millions d’euros, est financé dans le cadre de l’Accord de conversion de dettes (ACD) France-Gabon et mis en œuvre par l’Agence française de développement (AFD).

En clair, la mise en œuvre du projet «Arc d’Émeraude» permet d’aller vers une meilleure gouvernance des aires en encourageant une gestion intégrée des espaces naturels et des aires protégées, de valoriser l’exceptionnelle richesse de la forêt gabonaise, notamment auprès de ses riverains librevillois et de renforcer la prévention des menaces pesant sur les aires protégées.

Elle vise également l’amélioration des connaissances scientifiques sur les écosystèmes littoraux de Libreville, à des fins de gestion des écosystèmes et des services environnementaux qu’ils procurent aux populations et l’optimisation de l’aménagement des aires protégées de même que leur mise en valeur par des actions éducatives et récréatives. Elle donne enfin, l’orientation du développement périurbain autour des aires protégées de Libreville et des communes voisines de manière durable.

Le symposium organisé à Libreville vient enrichir le dialogue science-décideurs, en vue d’intégrer les résultats des connaissances scientifiques dans la prise de décision et dans la gestion optimale des politiques de développement des activités humaines.

Il est co-organisé par l’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (ANPN), le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CENAREST), l’Institut de recherche pour le développement (IRD-France), l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), l’Université de Douala et la Wildlife Conservation Society (WCS).

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 17 juillet 2019
Economie
le-secteur-non-pétrolier-devrait-être-le-moteur-de-la-croissance-de-la-cemac-en-2019

Le secteur non pétrolier devrait être le moteur de la croissance de la Cemac en 2019

La Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF) gabonaise fait des prévisions optimistes de l’économie de la zone Cemac. Selon la note de conjoncture publiée par cette administration,...
Le 17 juillet 2019
Economie
le-gabon-et-le-brésil-veulent-dynamiser-leurs-échanges-commerciaux

Le Gabon et le Brésil veulent dynamiser leurs échanges commerciaux

L’ambassadeur du Gabon au Brésil, Jacques Michel Moudoute-Bell, et le vice-président brésilien, Hamilton Mourâo, ont récemment eu un entretien à Brasilia, la capitale du Brésil. Les échanges entre les deux...
Le 17 juillet 2019
Economie
les-avoirs-extérieurs-nets-du-gabon-augmentent-de-47--au-premier-trimestre-2019

Les avoirs extérieurs nets du Gabon augmentent de 47 % au premier trimestre 2019

La situation déclinante des avoirs extérieurs nets du Gabon s’est nettement améliorée au premier trimestre 2019. Ceux-ci affichent une progression de 47 % et se situent à 543,2 milliards de FCFA. Une performance...
Le 16 juillet 2019
Economie
la-bad-appuie-l’approfondissement-du-marché-financier-unifié-de-la-cemac

La BAD appuie l’approfondissement du marché financier unifié de la Cemac

Depuis le 15 juillet, la Banque africaine de développement (BAD) réunit, à Douala au Cameroun, les acteurs financiers pour promouvoir le démarrage du marché financier unifié d’Afrique centrale. Jusqu’au 17 juillet,...