Le gouvernement injecte 35 milliards FCFA supplémentaires dans les dépenses sociales

Le gouvernement injecte 35 milliards FCFA supplémentaires dans les dépenses sociales

() - Dans la Loi de finances rectificative adoptée en conseil des ministres le 21 juin 2018, et qui sera présentée au Sénat dans les jours à venir, le gouvernement consacre 332,9 milliards FCFA aux dépenses de transfert.

Dans le volet social, la part réservée à la mesure concernant la gratuité de l’accouchement est pondérée à 13,8 milliards FCFA. Cette mesure issue de l’instruction présidentielle de la Saint-Sylvestre n’était pas contenue dans l’ancienne Loi de finances. Aujourd’hui, il sera plus facile de l’implémenter dans les localités du pays et d’augmenter le nombre de femmes bénéficiaires.

En plus de la gratuité des accouchements, le gouvernement consacre 7,8 milliards FCFA au titre de la part patronale de l’Etat, due à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

La provision pour la prise en compte du mécanisme de financement basé sur la performance dans le secteur de la santé sera constituée de 4,5 milliards FCFA, tandis que la protection sociale bénéficie d’une enveloppe de 9 milliards FCFA.

Ces dépenses supplémentaires viennent gonfler l’enveloppe sociale du gouvernement pour l’exercice 2018, du fait de l’augmentation des recettes pétrolières.

PcA

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 20 février 2019
Gouvernance
la-commission-de-la-cemac-optimise-sa-visibilité-au-salon-international-de-l’entreprise-de-yaoundé

La Commission de la CEMAC optimise sa visibilité au Salon international de l’entreprise de Yaoundé

Dans le cadre de sa participation au salon international de l’entreprise (PROMOTE 2019), une délégation de la Commission de la CEMAC, conduite par son président Daniel Ona Ondo, séjourne actuellement...
Le 20 février 2019
Social
le-financement-de-l’environnement-préoccupe-le-conseil-économique-social-et-environnemental

Le financement de l’environnement préoccupe le conseil économique, social et environnemental

Parce que l'environnement constitue aujourd’hui dans nombre de pays, un facteur de croissance économique grâce à sa capacité à générer des ressources financières et naturelles, son financement devrait constituer selon...
Le 20 février 2019
Economie
daniel-ona-ondo-annonce-un-colloque-sur-le-franc-cfa

Daniel Ona Ondo annonce un colloque sur le franc CFA

Les discussions et la polémique sur le destin du franc CFA préoccupent la Commission de la CEMAC. Aussi son président, Daniel Ona Ondo (photo), préconise-t-il un colloque sur la question...
Le 20 février 2019
Economie
selon-la-coface-le-nouveau-code-des-hydrocarbures-va-attirer-plus-d’investisseurs-au-gabon-en-2019

Selon la Coface, le nouveau Code des hydrocarbures va attirer plus d’investisseurs au Gabon en 2019

C’est grâce à la stabilisation de la production pétrolière, combinée à l’orientation plus favorable des cours de l’or noir que l’activité économique, en berne au Gabon depuis la chute des...