La Banque mondiale exprime son satisfecit sur l’état d’avancement du projet eGabon

La Banque mondiale exprime son satisfecit sur l’état d’avancement du projet eGabon

() - Financé par la Banque mondiale, le projet eGabon a récemment été au cœur des échanges entre le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Guy Maixent Mamiaka, et la représentante résidente du Groupe de la Banque mondiale pour le Gabon et la Guinée équatoriale, Alice Ouedraogo (photo).

Cette rencontre consistait à faire le point sur l’état d’avancement dudit, projet mais aussi et surtout de définir l’orientation à donner au nouveau financement programmé par la Banque mondiale pour ce projet.

Selon Yves Ewomba Jocktane, le chef de projet fiduciaire eGabon, « il s’agit d’un financement additionnel qui consiste à développer un écosystème d’innovation numérique et de produire un système de développement d’informations sanitaires. A la demande du gouvernement, un certain nombre d’activités ont été identifiées. Il s’agit de l’amélioration des recettes fiscales à travers la numérisation des services de la douane et des impôts mais également la numérisation du système foncier national ».

Occasion pour Alice Ouedraogo d’exprimer sa satisfaction sur les réalisations déjà menées dans le cadre de ce projet.

Selon elle « le projet eGabon a deux composantes. Il s’agit, en premier lieu du projet CAB4, que nous avons financé avec d’autres bailleurs de fonds, et qui reposait sur une infrastructure plus numérique, notamment avec la fibre optique. À ce niveau nous sommes très satisfaits des résultats accomplis ».

Et d’ajouter : « Quant aux services additionnels, nous sommes en train de les mettre œuvre. »

Pour rappel, le projet eGabon a été lancé en juin-2016 et est entré en vigueur le 19 avril 2017. Sa date de clôture après révision, est fixée au 5 janvier 2022. Ce projet d’un coût de 57.50 millions de dollars vise à moderniser les services publics de l’Etat gabonais par une série d’actions portant notamment sur : l’identification unique des citoyens gabonais ; la mise en place d’un système intégré de gestion des ressources humaines ; la mise en place du fichier unique de référence du foncier ; la modernisation des services de la Fonction publique gabonaise et des recettes fiscales et douanières.

 

Stéphane Billé

Facebook (copie)

Le 18 avril 2019
Hydrocarbures
maurel--prom-fournit-une-mise-à-jour-opérationnelle-de-ses-activités-au-gabon-et-en-tanzanie

Maurel & Prom fournit une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie

Au terme du premier trimestre de 2019, la société pétrolière Maurel & Prom a signalé une hausse de 18% de sa production de brut à 24 666 barils par jour par...
Le 18 avril 2019
Agro
le-gabon-entend-s’appuyer-sur-le-maroc-pour-redynamiser-son-secteur-agricole

Le Gabon entend s’appuyer sur le Maroc pour redynamiser son secteur agricole

La 14ème édition du Salon international de l'agriculture de Meknès (SIAM) qui se tient actuellement au Maroc, devrait sans doute, charrier de nouvelles opportunités dans le secteur agricole entre la...
Le 17 avril 2019
Logistique
démarrage-imminent-des-activités-du-registre-international-gabonais-des-navires

Démarrage imminent des activités du Registre international gabonais des navires  

En prélude au lancement des activités du Registre international gabonais des navires, le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye (photo), a édifié les médias sur les contours...
Le 15 avril 2019
Banque
le-groupe-bgfibank-indique-un-total-de-bilan-de-3-137-milliards-fcfa-en-augmentation-de-5-en-2018

Le Groupe BGFIBank indique un total de Bilan de 3 137 milliards FCFA, en augmentation de 5% en 2018

Après examen de ses activités au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2018, et l’arrêt des comptes dudit exercice, le Conseil d’administration de BGFI Holding Corporation, réuni le 10...