Le choix du siège de la future académie sous-régionale de l’aviation civile, sera décidé en juin prochain à Libreville par les chefs de la CEEAC

Le choix du siège de la future académie sous-régionale de l’aviation civile, sera décidé en juin prochain à Libreville par les chefs de la CEEAC

() - Après les travaux des ministres en charge de l’aviation civile de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), le 6 avril dernier à Brazzaville, il appartient désormais aux chefs d’Etat de s’accorder sur le choix du pays qui devra abriter cette institution sous-régionale.

Selon les termes du communiqué final desdits travaux, cette décision devrait intervenir lors de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC, prévu au mois de juin prochain à Libreville.

L’on indique toutefois que cette décision a été prise, suite aux divergences apparues sur ce choix. Car, après les intentions manifestées par les autorités congolaises de voir Brazzaville abriter le siège de cette grande école, d’autres pays comme le Cameroun, la Guinée équatoriale et la République démocratique du Congo ont eux aussi, manifesté le désir d’abriter le siège de la future académie régionale de l’aviation civile.

Mais au-delà des divergences de vues relatives au choix du siège, les ministres ont également planché sur les modalités de financement de cette future école ainsi que sur des données relatives à l’expression des besoins en formation en aéronautique.

De ce fait, ils ont exhorté les Etats membres à poursuivre l’amélioration du taux de leur conformité aux normes de l’Organisation de l’aviation civile internationale.

Sur le plan financier, le conseil a instruit le secrétariat de la communauté de réaliser en urgence une étude sur le financement de l’académie régionale, afin de doter celle-ci d’un mécanisme de financement autonome.

Selon les experts, la décision du conseil reste tout de même remarquable. Ce, du fait qu’elle permet à l’espace communautaire de franchir un nouveau pas dans l’amélioration des industries de l’aviation civile, notamment en matière de sécurité, sûreté et environnement.

Faut-il le rappeler, l’académie régionale en création est censée pallier l’insuffisance du personnel qualifié, en formant de nombreux jeunes locaux aux métiers de l’aéronautique.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ECONOMIE: LES PLUS LUS

7 jours
1 mois
1 an
Le 22 mars 2019
Logistique
la-construction-du-port-de-mayumba-prend-forme

La construction du port de Mayumba prend forme

Le partenariat public-privé qui lie l’Etat gabonais à travers l'Office des ports et rades du Gabon (Oprag), à la société forestière Sustainable forestry management Africa (SFM Africa), va permettre dans...
Le 21 mars 2019
Banque
francesco-de-musso-bgfi-bank-les-banques-doivent-étendre-leur-maillage-et-être-plus-proches-de-leur-client

Francesco De Musso (BGFI Bank) : «Les banques doivent étendre leur maillage et être plus proches de leur client »

Dans un entretien accordé à notre rédaction au lendemain de sa participation au Forum Afrique 2019, le 8 février 2019 à Paris, le Directeur général de BGFIBank Europe, hub européen...
Le 20 mars 2019
Bois
74-des-superficies-attribuées-à-l’exploitation-forestière-appartiennent-aux-sociétés-chinoises

74% des superficies attribuées à l’exploitation forestière appartiennent aux sociétés chinoises

Les opérateurs forestiers asiatiques, notamment des Chinois, ont porté les activités de l’industrie du bois à des niveaux de productivité importants au Gabon ces dernières années. En termes d’emplois par exemple,...
Le 20 mars 2019
Agro
pour-combler-les-besoins-en-consommation-de-riz-le-gabon-sollicite-le-partenariat-avec-la-chine

Pour combler les besoins en consommation de riz, le Gabon sollicite le partenariat avec la Chine

La dépendance aux importations des denrées alimentaires handicape les capacités de développement du Gabon ainsi que ses performances agricoles. Pour sortir de cette situation qui déséquilibre la balance commerciale, les...