L’Afrique centrale rode son dispositif en matière de sécurité maritime

L’Afrique centrale rode son dispositif en matière de sécurité maritime

() - Les acteurs de la chaîne de sécurité maritime de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) viennent de participer à un exercice de maitrise de leur espace maritime à Libreville.

Baptisées « Mégalops/grand African Nemo 19.3 », ces manœuvres avaient pour objectif, de renforcer les capacités des pays du golfe de Guinée, de manière à pouvoir efficacement faire face, à des situations liées à leurs enjeux régionaux.

Placés sous la direction du Centre régional de sécurité maritime d’Afrique centrale (Cresmac) de Pointe Noire, en République du Congo, ces exercices ont été conduits par l’État-major des éléments français au Gabon (EFG), avec le concours de la marine française et du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères.

Au cours de cette opération, plusieurs problématiques ont été abordées. Il s’agit de la pollution maritime, la pêche illicite, la piraterie, l’immigration clandestine dans toute la zone maritime.

Par ailleurs, la marine française a accueilli les différentes équipes de visite et leur a proposé différents scénarios afin que les marins de la zone puissent s’exercer face à toutes les situations possibles. Le scénario dédié à la marine nationale gabonaise dans le cadre de cet exercice était basé sur un cas d’immigration clandestine. À l’issue, les marins gabonais ont souligné l’intérêt de ces exercices de terrain.

Pour l’ambassade de France au Gabon, « au-delà des savoir-faire techniques ou tactiques acquis en mer, ces actions permettent d’illustrer une coopération maritime optimale dans le golfe de Guinée : remontée d’informations, partage entre partenaires, coordination de l’action pour définir le moyen le plus approprié et conduite coordonnée de la mission ».

Il est à noter que c’est lors du Sommet de Yaoundé en 2013, que les États riverains du golfe de Guinée se sont engagés à renforcer leur coopération dans le domaine de la lutte contre l’insécurité maritime dans la zone, en particulier, pour la mise en place d’une architecture de sécurité régionale opérationnelle et efficace.

D’une manière générale, les exercices « African Nemo » s’appuient sur des scénarios réalistes avec les enjeux régionaux. Ils sont définis selon les besoins exprimés par les acteurs locaux et contribuent à la cohérence d’action des marines de la zone. Suivant les scénarios retenus, ces exercices peuvent ainsi aborder l’ensemble du spectre de la sécurité maritime.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 21 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
gestion-du-conflit-homme-faune--un-partenariat-entre-le-conseil-économique-du-gabon-et-la-fao-en-gestation

Gestion du conflit Homme-Faune : un partenariat entre le Conseil économique du Gabon et la FAO en gestation

Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), René Ndemezo’o Obiang, et le Coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale, par ailleurs représentant au Gabon et...
Le 21 septembre 2019
Une Santé & Social
le-gabon-travaille-à-l’amélioration-des-conditions-d’apprentissage-des-enfants-atteints-d’autisme-et-de-trisomie

Le Gabon travaille à l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie

Comment améliorer les conditions d’apprentissage des enfants atteints d’autisme et de trisomie? Le sujet constitue une véritable préoccupation pour le gouvernement gabonais. Le ministre de l’Économie, des Finances et des...
Le 20 septembre 2019
Une Sécurité & Justice
l’onu-forme-des-officiers-gabonais-à-la-lutte-contre-le-terrorisme

L’ONU forme des officiers gabonais à la lutte contre le terrorisme

Les différents corps des forces de défense et de sécurité du Gabon ont été formés entre le 16 et le 19 septembre dernier, au siège du commandement des forces de...
Le 20 septembre 2019
Justice
les-victoires-judiciaires-du-gabon-contre-eurofinsa-et-enka-lui-font-économiser-70-milliards-de-cfa

Les victoires judiciaires du Gabon contre Eurofinsa et Enka lui font économiser 70 milliards de CFA

En début de semaine, le Gabon a eu gain de cause dans le procès qui l’opposait au groupe espagnol Eurofinsa, propriétaire de la société de BTP Ceddex-Entraco. L’entreprise avait porté...