La France célèbre « l’orientation régionale » de sa coopération militaire avec le Gabon

Une Sécurité & Justice
jeudi, 18 juillet 2019 11:18
La France célèbre « l’orientation régionale » de sa coopération militaire avec le Gabon

(Le Nouveau Gabon) - A la faveur de la commémoration des festivités de la fête nationale de la France, le 14 juillet dernier, l’ambassadeur de France au Gabon a exalté « l’orientation régionale » de sa coopération militaire avec le Gabon, l’un de ses premiers partenariats en Afrique subsaharienne. Philippe Autie a présenté cette coopération comme un accompagnement de Libreville « dans son engagement dans la sécurité collective de l’Afrique centrale ».

Concrètement, indique le diplomate, la France accompagne le Gabon dans sa participation à la Minusca la mission des Nations unies pour la stabilisation de la Centrafrique et à la lutte contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée dans le cadre du processus de Yaoundé. L’hexagone appuie aussi l’implication de Libreville dans la CEEAC, dont la capitale du pays abrite le siège et l’état-major régional. La France soutient par ailleurs la localisation à Libreville de deux écoles nationales à vocation régionale. Pour l’ambassadeur de France au Gabon, les éléments français au Gabon sont « tournés vers les dix pays membres de la CEEAC ».

Philippe Autie a par la suite souligné que c’est dans cette perspective régionale que s’inscrit la riche relation de défense entre la France et le Gabon. Une relation qui, selon lui, s’est vue renforcée sur l’année écoulée, avec notamment, la visite à Libreville du chef d’état-major général des armées françaises en mars ; la visite à Paris de la ministre de la Défense en juin ; le renouvellement du traité bilatéral de défense en mai ; la montée en gamme de notre coopération structurelle et de notre coopération en matière de lutte contre le terrorisme et enfin, avec la mise à jour de l’accord franco-gabonais de gestion des flux migratoires.

Pour Philippe Autie « Cette orientation régionale de la coopération de défense entre le Gabon et la France est aussi une perspective multilatérale ». Car, a-t-il ajouté, « La France souhaite qu’entre les Nations unies et les organisations sous régionales, l’Union africaine soit toujours plus présente et crédible en matière de maintien de la paix ».

Stéphane Billé  

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.