Cemac: le FMI se félicite des résultats de la stratégie de Yaoundé contre la crise économique

Cemac: le FMI se félicite des résultats de la stratégie de Yaoundé contre la crise économique

() - Où en est la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac) près de trois ans après le sommet extraordinaire de Yaoundé qui a arrêté la stratégie conjointe de lutte contre la crise économique ? Une note de la direction générale du Trésor français, datant de juillet 2019, apporte les premières réponses.

On y apprend que le Fonds monétaire international (FMI), principal partenaire de la sous-région dans la mise en œuvre de cette politique d’ajustement, se félicite de la relance des économies de la Cemac. Avec son appui et celui d’autres partenaires au développement (Banque mondiale, Bad, Union européenne…), indique le FMI, les pays de la communauté ont pu trouver une réponse coordonnée pour stabiliser la situation économique.

Cela, ajoute l’institution de Bretton Woods, grâce notamment aux enveloppes d’appui budgétaire mis en place pour faire face à la crise des matières premières. L’institution financière estime effet qu’entre 2017 et 2020, six milliards d’euros (soit près de 4000 milliards de FCFA) devraient être décaissés par les partenaires au développement au bénéfice des pays de la Cemac à des conditions concessionnelles (notamment des taux d’intérêt nuls).

L’objectif de ce soutien, rappelle le Fonds, était de résorber les déficits jumeaux (budgétaire et extérieur), de reconstituer le niveau des réserves de changes grâce notamment au versement d’aides budgétaires par les bailleurs de fonds et d’engager des politiques visant à diversifier la structure des économies de manière à réduire leur vulnérabilité à l’évolution des prix des matières premières. Malgré quelques retards dans la mise en œuvre, les résultats sont au rendez-vous, estime le FMI.

À titre d’illustration, lors qu’au plus fort de la crise (entre 2015 et 2016) les déficits budgétaire (dons inclus) et du compte courant de la Cemac s’établissaient respectivement à environ 7,5 % et 13 % du PIB, la reprise de la croissance et une plus grande rigueur budgétaire ont permis de retrouver une situation plus équilibrée. En 2018, les pays de la zone ont collectivement dégagé leur premier excédent budgétaire depuis 2012 (0,4%) et le déficit courant s’est résorbé à 2,3% du PIB.

Par ailleurs, toujours selon l’institution de Bretton Woods, d’ici 2020, les réserves devraient atteindre 3,9 mois d’importations, soit un niveau supérieur au seuil minimum fixé pour les pays fonctionnant en régime de change fixe (trois mois). Elles sont cependant toujours inférieures à celui préconisé pour les pays dépendant des exportations de ressources naturelles non transformées (cinq mois), comme c’est le cas pour les pays de la Cemac.

Stéphane Billé

Facebook (copie)

ACTUALITES

Le 13 septembre 2019
Gouvernance
le-premier-ministre-julien-nkoghe-bekale-évalue-les-performances-gouvernementales

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale évalue les performances gouvernementales

Une évaluation de la mise en œuvre des directives gouvernementales vient d’être réalisée. Cet exercice a eu lieu ce mardi 10 septembre 2019 au cours d’une réunion interministérielle présidée par...
Le 13 septembre 2019
Une Santé & Social
le-gouvernement-réfléchit-à-l’amélioration-de-l’offre-sanitaire-du-gabon

Le gouvernement réfléchit à l’amélioration de l’offre sanitaire du Gabon

Pour avoir une idée précise sur la situation des structures hospitalières du pays, le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a convoqué une séance de travail avec les ministres de la...
Le 13 septembre 2019
Services publics
le-projet-d’interconnexion-électrique-entre-la-guinée-équatoriale-et-le-gabon-en-discussion

Le projet d’interconnexion électrique entre la Guinée Équatoriale et le Gabon en discussion

Les projets intégrateurs de la Guinée Équatoriale étaient au menu de la séance de travail entre le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo, et les membres...
Le 12 septembre 2019
Une Education & Formation
infrastructures-salaires-bourse-des-mesures-annoncées-pour-garantir-une-année-académique-sereine-au-gabon

Infrastructures, salaires, bourse… des mesures annoncées pour garantir une année académique sereine au Gabon

A la faveur d’une séance de travail, ce 11 septembre 2019, avec le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, le ministre de l’Enseignement supérieur, Moukagni Iwangou (photo), est revenu sur les...