Le total agrégé des bilans des banques gabonaises est passé de 2 409,7 milliards FCFA en 2016, à 2 196,2 milliards en 2017

Banque
mardi, 10 avril 2018 18:21
Le total agrégé des bilans des banques gabonaises est passé de 2 409,7 milliards FCFA en 2016, à 2 196,2 milliards en 2017

(Le Nouveau Gabon) - Selon les données compilées de la Direction générale de l’Economie, l’analyse bilancielle de la situation du système bancaire nationale a été caractérisée par une certaine morosité en 2017. Ainsi à la fin de l’année, le total agrégé des bilans des banques a régressé de 8,9% à 2 196,2 milliards FCFA, contre 2 409,7 milliards un an plus tôt. Cela, explique-t-on, est essentiellement liée au repli des dépôts de la clientèle qui ont baissé de 10,4% pour s’établir à 1 857,9 milliards FCFA à la fin de l’année 2017.

Le taux de couverture des crédits par les dépôts s’est quant à lui amélioré pour passer de 122,9% au 31 décembre 2016 à 124% un an plus tard. Dans le cadre des opérations avec la clientèle, les ressources collectées se sont contractées de 10,4% à 1 857,9 milliards FCFA au 31 décembre 2017.

Ainsi, les ressources à vue ont enregistré un fléchissement de 12,5% à 1 108,3 milliards FCFA, essentiellement lié à la baisse concomitante des dépôts publics (-41%) et des dépôts privés (-2,2%). Il est à noter que les ressources à vue ont représenté 59,7% du total des dépôts, contre 61,1% à la même période l’année précédente.

S’agissant des ressources à terme collectées auprès de la clientèle, essentiellement constituées des comptes à terme et des comptes de dépôts à régime spécial (bons de caisse), elles se sont établies à 659,7 milliards FCFA en décembre 2017 contre 736,8 milliards en décembre 2016, soit une régression de 10,5%. Ces ressources représentent 35,5% du total des dépôts collectés.

La direction générale de l’Economie indique par ailleurs, qu’à la fin du mois de décembre 2017, les dépôts publics ont baissé de 41% à 177,4 milliards FCFA. Ils ont représenté 9,5% du total des dépôts collectés, contre 14,5% à fin décembre 2016. Par ailleurs, les dépôts du secteur privé non financiers se sont amenuisés de 2,2% à 1 547 milliards FCFA au cours de la période sous revue.

Stéphane Billé

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.