Le Gabon revoit à la hausse son budget 2017 de 2477,5 milliards à 2860 milliards de FCFA

Economie
mardi, 04 juillet 2017 09:30
Le Gabon revoit à la hausse son budget 2017 de 2477,5 milliards à 2860 milliards de FCFA

(Le Nouveau Gabon) - Apres sa récente adoption à l’Assemblée nationale, le projet de loi des finances rectificatives 2017 a été soumis le 29 juin par les ministres financiers, Régis Immongault (photo) et Mathias Otounga Ossibadjouo, à l’examen de la commission de finances du Sénat.

Pour cette année 2017, les prévisions budgétaires entrevoient en effet une hausse de 382,5 milliards de FCFA pour s’établir à 2860 milliards contre 2477,5 milliards de FCFA dans la loi de finances initiale. Des anticipations favorisées notamment, selon les membres du gouvernement, par la nette embellie observée dans les secteurs productifs. « Le projet de loi des finances rectificatives intervient dans un contexte économique international marqué par une amélioration de la croissance à 3,5% en 2017 contre 3,4% initialement, après une hausse de l’activité dans la plupart des blocs économiques, en particulier dans les pays avancés et émergeants », a rappelé le ministre de l’Economie. Selon Regis Immongault (photo), « outre la reprise économique, l’environnement international est aussi marqué par une remontée des cours. Ainsi, le prix des produits énergétiques et des métaux devraient enregistrer une orientation positive, en raison notamment du resserrement de l’offre et d’une forte demande

A part la relance de l’économie, le vote de cette loi de finances devrait permettre de confirmer la volonté du gouvernement d’accélérer la mise en œuvre des reformes en faveur de la diversification de l’économie, et ce à travers un certain nombre d’investissements. « La programmation des dépenses d’investissement marque la volonté de poursuivre la mise en œuvre du Schéma directeur national d’infrastructures. Ainsi, les projets portent prioritairement sur les infrastructures routières et ferroviaires, le réseau national de communication, l’accès aux services sociaux de base avec le renforcement du système éducatif et de santé, l’employabilité des jeunes avec le renforcement de la formation professionnelle. », a expliqué le ministre de l’Economie.

Sylvain Andzongo

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.