Logements sociaux : le gouvernement met de l’ordre dans la « Cité Alhambra » au nord de Libreville

Gestion Publique
jeudi, 17 octobre 2019 09:51
Logements sociaux : le gouvernement met de l’ordre dans la « Cité Alhambra » au nord de Libreville

(Le Nouveau Gabon) - Lancée le 2 septembre 2019, la première phase de l’opération de recensement des occupants des logements sociaux de la « Cité Alhambra », dans la commune d’Akanda, au nord de Libreville, a pris fin le 12 octobre dernier.
Initiée par le ministère des Aménagements fonciers, de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Logement, cette opération, baptisée « vipère », visait à examiner de près la situation des occupants de ces logements sociaux. Cette opération, pilotée par le ministre Ernest Mpouho Epigat, a livré son rapport.
Sur les 1 095 logements identifiés par les agents recenseurs du Centre technique de l’habitat (CTH), 1 003 locataires ont été recensés, soit 91,60%. Sur ces 1 003 locataires recensés, seuls 769 disposent d’un contrat de bail (76,67%) ; 135 en situation de sous-location (13,46%) ; 97 ne disposent pas de contrat de bail (9,67%).
Les locataires recensés présentent des situations professionnelles diverses. 834 sont des travailleurs (83,15%) ; 61 des chômeurs (6,08%) ; 43 des retraités (4,29%) ; 34 des Gabonais économiquement faibles (GEF) (3,39%) et 29 des étudiants (2,89%).
La deuxième phase de cette opération, qui concerne la signature des contrats, a débuté le 14 octobre 2019 et s’achève le 30 du même mois.
Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.