Le Gabon veut adopter de nouvelles normes pour se positionner comme un leader mondial du bois tropical certifié

Agro & Bois
jeudi, 04 février 2021 16:23
Le Gabon veut adopter de nouvelles normes pour se positionner comme un leader mondial du bois tropical certifié

(Le Nouveau Gabon) - Pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé dans la filière bois, le Gabon réfléchit à la mise en place de nouvelles normes dans ce secteur. Un groupe de travail constitué par l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor) et dénommé « Comité Technique 8 Forêt–Bois » travaille en ce moment à l’élaboration de plusieurs normes dans le domaine de l'industrialisation de la filière bois, de l'exploitation, de la transformation et de la commercialisation des produits forestiers.

Ces normes, selon l’Aganor, vont permettre de « gérer durablement la ressource forestière du Gabon et le positionner comme un leader mondial du bois tropical certifié». Car, le Gabon envisage d’être d’ici 2023, le champion du monde du bois tropical transformé, tel que c’est prévu dans son Plan d’accélération de la transformation 2021-2023 présenté en janvier 2021 par le Premier ministre.

Selon des professionnels de la filière forêt-bois, les nouvelles normes vont de ce fait permettre la certification de la durabilité de la gestion forestière, la traçabilité des produits bois et donner plus d’assurance aux acheteurs sur le fait que le produit acheté provient d’une forêt certifiée et qu’il a été transformé suivant les normes de durabilité.

Précisons que depuis 2010, l’exportation des grumes est interdite au Gabon. Ce qui a permis de développer davantage son industrie de transformation de ce produit.

Les réformes qui vont être élaborées par l’Aganor entrent dans le cadre du Plan stratégique Gabon émergent 2025 (PSGE), dont l’objectif est de moderniser l’économie gabonaise et la diversifier. Le PSGE comporte un pilier du « Gabon vert », qui consiste en la valorisation des richesses du sol gabonais, en particulier son patrimoine forestier et sa biodiversité.

Rappelons que le Gabon fonde beaucoup d’espoir sur sa filière bois pour réussir la diversification de son économie et la mobilisation des recettes budgétaires dans un contexte de chute des productions pétrolières. Ce secteur devrait permettre de créer 50 000 nouveaux emplois dans les cinq prochaines années, d’après le président de la République. Les forêts gabonaises représentent plus de 80% de la superficie du pays, selon des statistiques officielles.

Sandrine Gaingne

Lire aussi:

Le Gabon ambitionne d’être le champion du monde du bois tropical transformé d’ici 2023

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.