De nouvelles mesures pour empêcher les éléphants de dévaster les cultures dans l'Ogooué-Ivindo

Agro
vendredi, 22 juillet 2016 08:50
De nouvelles mesures pour empêcher les éléphants de dévaster les cultures dans l'Ogooué-Ivindo

(Le Nouveau Gabon) - Le président Ali Bongo Ondimba est parti jeudi au cœur de la province de l'Ogooué-Ivindo à la rencontre des populations dont les plantations sont régulièrement dévastées par les éléphants de forêt. Il a annoncé que de nouvelles mesures concrètes allaient être prises pour empêcher les éléphants de dévaster les cultures parmi lesquelles l'installation, par l'Agence Nationale des parcs Nationaux (Anpn), de clôtures électriques déployées autour des plantations et alimentées par un système de panneaux solaires et des batteries.

Quatre plantations de l'Ogooué Ivindo, dont trois intégrées au programme Graine, vont expérimenter dans les semaines à venir cette nouvelle méthode de gestion de la cohabitation entre l'homme et l'éléphant, grâce à une formation dispensée par trois rangers kényans attendus à Libreville. 

Le plan d'action de l'Anpn consiste à border la plantation d'Andock, organisée sur une trentaine d'hectares en coopérative agricole par 5 familles. La plantation Etakagniabé (15 kilomètres de Makokou), qui s'étend sur 40 hectares et où s'emploient à cultiver une dizaine de familles, va elle aussi bénéficier de cette nouvelle mesure, de même que la plantation Nzevatican (25 hectares), située sur la route de Mékambo. Une dernière plantation, celle de Kazamabicka (20 hectares), à la Lopé, est également concernée par le projet afin d'encourager les populations à se lancer dans l’agriculture.

Sylvain Andzongo

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.