La douane gabonaise se prépare à faire face aux défis de la Zlecaf

Economie
vendredi, 22 janvier 2021 18:11
La douane gabonaise se prépare à faire face aux défis de la Zlecaf

(Le Nouveau Gabon) - Les douaniers gabonais viennent de subir une formation de 48 heures sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Les thématiques abordées portaient essentiellement sur les missions de la douane face à la Zlecaf, la libéralisation du commerce des marchandises et les règles d’origine de même que la facilitation des échanges. Ces thématiques ont permis aux différents participants de comprendre les notions essentielles de cet accord. Objectif : faciliter le transit rapide et efficace des marchandises aux frontières.

 « Cet atelier vient à point nommé pour édifier les participants sur les enjeux et les opportunités liés à ce marché continental. Vous avez consciencieusement été désigné par vos supérieurs hiérarchiques pour prendre part à cet atelier, il vous revient dès lors de capitaliser les acquis obtenus durant ces deux journées, de les approfondir afin que la douane gabonaise joue véritablement sa partition dans le développement économique du Gabon », a déclaré Boris Admina Atchoughou, directeur général des douanes et droits indirects du Gabon.

La clôture de cet atelier s’est déroulée en présence du commissaire de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), François Kanimba. Selon les organisateurs, les Communautés économiques régionales (CER) comme la CEEAC ont un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de la Zlecaf, d’où la nécessité de les impliquer dans le renforcement des capacités.

Ce séminaire s’inscrit dans une série d’activités engagée par le Gabon pour tirer une meilleure partie de la Zlecaf dont l’objectif est l’élimination des droits de douane ainsi que toutes les barrières pouvant entraver le commerce entre pays d’Afrique. Le 13 janvier, le sujet était déjà au cœur de la visite du ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya, et de sa collègue en charge de la Promotion des investissements, Carmen Ndaot. L’objectif de ce déplacement était de sensibiliser les opérateurs économiques sur les conditionnalités à remplir pour échanger dans la Zlecaf.

Le Gabon travaille à faire de la Zlecaf un levier de croissance de ses exportations vers Afrique. Selon des informations de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement, seulement 3,3% des exportations du pays sont orientées vers le continent.

Brice Gotoa

Lire aussi:

Le Gabon travaille à faire de la Zlecaf un levier de croissance de ses exportations vers Afrique

Pour Ali Bongo, la Zlecaf est déterminante pour les générations futures

ZES de Nkok sera dotée d’un bureau pour fournir toutes les informations sur la Zlecaf

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.