La BAD apporte son soutien au projet de facilitation des échanges dans l’espace Ceeac

Economie
mercredi, 26 octobre 2016 10:14
La BAD apporte son soutien au projet de facilitation des échanges dans l’espace Ceeac

(Le Nouveau Gabon) - Une mission de la Banque africaine de développement (BAD) conduite par son représentant résident au Gabon, Ali Lamine Zeine (photo), a été reçue en audience le 24 octobre 2016 par le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi, dans le but de formuler le Projet régional d’appui et d’assistance technique pour la mise en œuvre des programmes en matière de facilitation des échanges dans l’espace Ceeac.

Ahmad Allam-Mi a remercié l’équipe de la BAD pour l’appui apporté, le respect des délais arrêtés conjointement et l’esquisse de projet de rapport d’évaluation dudit projet proposé. « La pertinence des axes arrêtés est preuve de la nécessité d’accompagner le Secrétariat général dans le pilotage de ce dossier important à la facilitation des échanges dans la région » a-t-il déclaré. Il a souhaité que les travaux prévus pendant 5 jours entre les experts des deux institutions permettent de finaliser la formulation du projet et son estimation, pour un démarrage dans les plus brefs délais, idéalement début 2017.

Le représentant de la Bad, quant à lui, a souligné que « le projet montre la détermination de la Bad à appuyer la Ceeac et surtout les Etats membres, dans la mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’OMC [Organisation mondiale du commerce] et en particulier l’identification des besoins d’assistance technique des Comités nationaux des pays, en donnant la priorité aux pays enclavés et insulaires ».

Il a rappelé que la BAD a déjà approuvé un don de deux millions d’unités de comptes, soit plus de 1,652 milliards FCFA, en faveur du Secrétariat général de la Ceeac pour son financement de projet.

Pour mémoire, la mission fait suite à celle d’identification et de préparation dudit projet du 25 juillet au 09 août 2016, principalement au siège à Libreville, et dans quelques pays de la région (Gabon, Congo et Centrafrique) en raison du caractère régional du projet et du besoin d’impliquer les Comités nationaux de facilitation des échanges des Etats membres.

 

Sylvain Andzongo

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.