La Ceeac signe la charte internationale de l’énergie à Tokyo

Energies
lundi, 28 novembre 2016 18:38
La Ceeac signe la charte internationale de l’énergie à Tokyo

 

En prélude de la conférence ministérielle sur la Charte internationale de l’énergie ouverte le 26 novembre 2016 à Tokyo, dont le thème s’intitule « pertinence de la Charte Internationale de l’Energie aux défis mondiaux, ses contributions potentielles au développement durables et les efforts mondiaux sur le changement climatique », Ahmad Allam-Mi, secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) a signé le vendredi 25 novembre 2016, la Charte internationale de l’énergie.

En signant ladite Charte, la Ceeac adhère à ses principes qui stipulent que, « Les signataires souhaitent établir un développement durable de l’énergie, renforçant la sécurité énergétique et maximisant l’efficacité de la production, de la transformation, du transport, de la distribution et de l’utilisation de l’énergie, afin de renforcer cette sécurité d’une façon à la fois acceptable sur le plan social, économiquement viable, et respectueuse de l’environnement… ».

Cette signature vise, d’une part, à soutenir la politique de la Charte concernant sa consolidation, son développement et son élargissement dans le but de faciliter son expansion. Et d’autre part, c’est une étape supplémentaire qui atteste de l’engagement de la Ceeac à attirer, grâce aux meilleures pratiques existantes en la matière, les investissements nécessaires pour atteindre l’objectif d’un accès universel abordable et équitable à des services énergétiques fiables et modernes. Ceci bénéficiera à l’ensemble de ses onze Etats membres de l’espace communautaire. Le Burundi, le Rwanda et le Tchad ont déjà signé ladite Charte.

Sylvain Andzongo

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.