La CEEAC outille ses cadres sur les politiques économiques sensibles à l’approche genre

Gouvernance
vendredi, 11 mai 2018 17:42
La CEEAC outille ses cadres sur les politiques économiques sensibles à l’approche genre

(Le Nouveau Gabon) - Douala, la capitale économique camerounaise abrite depuis ce 10 mai 2018, un atelier de formation de ses cadres portant sur les politiques économiques sensibles au genre.

Pendant trois jours, l’ensemble des participants vont s’exercer et s’atteler à identifier les éléments principaux d’une analyse du genre et les exploiter dans le cadre de la planification stratégique et de la programmation budgétaire des politiques et programmes sectoriels, mais également à identifier les volets et domaines particulièrement critiques en terme d’inégalités liées au genre dans leur secteur.

Il s’agira également de renforcer les capacités des participants sur la formulation des propositions pertinentes sur la base d’une analyse des inégalités de genre existant, dans leur domaine d’intervention. Cela, dans le but d’orienter les documents de politiques et les outils de programmation budgétaire en vue de réduire les disparités et de promouvoir l’autonomisation des femmes.

Les travaux se dérouleront autour de plusieurs modules à savoir : genre et commerce, genre  et agriculture, genre et TIC, genre, eau et énergie, femme, paix et sécurité, budgétisation et programmation sensible au genre.

Selon le chef de la cellule genre au secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Isabelle Boukinda Nzaou, les objectifs poursuivis par cet atelier « concernent le renforcement des capacités des cadres de la CEEAC pour une intégration transversale du genre dans ses politiques, ses programmes et ses interventions».

Stéphane Billé

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.