Après son limogeage, Guy Christian Mavioga défend son bilan à la tête de la Pizolub

Economie
samedi, 19 décembre 2020 05:01
Après son limogeage, Guy Christian Mavioga défend son bilan à la tête de la Pizolub

(Le Nouveau Gabon) - Remplacé à la tête de la Société gabonaise Pizo de formulation de lubrifiant (Pizolub), le 20 novembre 2020, Guy Christian Mavioga a passé le témoin ce 18 décembre à son successeur Jean Marie Kombe Wora. Il a saisi l’occasion de cette cérémonie pour défendre son bilan comme directeur général de cette entreprise détenue majoritairement par l’État gabonais.

À en croire Guy Christian Mavioga, la Pizolub qu’il laisse est une société en crise, mais avec une situation financière bien meilleure que celle qu’il a trouvée lorsqu’il a été nommé en 2019. « J’avais trouvé à Pizolub SA environ 700 millions de FCFA disponibles contre près de 10 milliards de FCFA de dettes ». Et « aujourd’hui, je laisse Pizolub avec 2,5 milliards de FCFA dans un compte séquestre logé à la Caisse de dépôt et de consignation (CDC), mais hélas ! avec une dette toujours accablante », a-t-il affirmé dans son discours.

Car, même si quelques partenaires et fournisseurs de la Pizolub ont été remboursés, d’autres attendent toujours. Parmi les dettes qui ont été apurées, l’ex-DG de Pizolub cite celle de Finatra de plus de 500 millions de FCFA et celle de Azelis. La dette de 1,3 milliard à Orabank a quant à elle été ramenée à 582,6 millions de FCFA et celle de BGFIBank de 340 millions à 137 millions de FCFA…

Pour Guy Christian Mavioga, malgré les efforts qui restent à faire pour relancer la Pizolub, et « même si ces 2,5 milliards ne constituent pas les recettes de nos ventes, il n’en demeure pas moins que c’est par une stratégie montée par mes soins, que nous avons pu trouver ces fonds dans la stabilisation positive ». 

Société spécialisée dans la fabrication de fûts métalliques et bidons en plastiques, le conditionnement d’huiles de graissage et des lubrifiants automobiles et industriels, la Pizolub au capital de 860 millions FCFA, fait face depuis près de 10 ans à plusieurs difficultés d’ordre structurel, organisationnel, opérationnel et financier, aggravées par des dettes auprès des banques et des fournisseurs stratégiques.

SG

Lire aussi:

L’État débloque 700 millions de FCFA pour régler les 7 mois d’arriérés de salaires des employés de Pizolub

Le directeur général de Pizolub, Guy Christian Mavioga, finalement limogé

Les employés de Pizolub réclament la tête de leur directeur général, Guy Christian Mavioga

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.