Le Gabon s’engage pour une meilleure évaluation de ses stocks halieutiques et pêcheries

Agro
lundi, 22 octobre 2018 16:16
Le Gabon s’engage pour une meilleure évaluation de ses stocks halieutiques et pêcheries

(Le Nouveau Gabon) - Sous l’égide de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en partenariat avec le gouvernement gabonais, Libreville abrite un atelier de renforcement des capacités sur les approches d’évaluation des stocks halieutiques des pêcheries gabonaises, du 22 au 23 octobre.

Identifié dans le domaine prioritaire sur la gestion durable des ressources naturelles du nouveau Cadre de programmation pays (CPP) entre la FAO et le Gabon sur la période 2017- 2022, cet atelier répond à un double objectif.

Le premier consiste à actualiser le diagnostic sur les principaux stocks halieutiques exploités au Gabon. Tandis que le second vise à développer l’expertise nationale pour définir la feuille de route de préparation des données et de pré-évaluation des stocks avant la tenue d’un groupe de travail scientifique, au mois de novembre prochain.

Pour la FAO, « Cet exercice s’avère d’autant plus important, à l’heure où la pêche offre d’importantes potentialités pour la diversification des économies de la sous-région et de celle du Gabon en particulier. Et que de ce fait, il convient de conduire des politiques permettant d’optimiser l’ensemble des bénéfices que peuvent générer les ressources halieutiques pour la société et cela sur une base durable ».

Ce renforcement des capacités, poursuit l’agence onusienne, « permettra enfin de renforcer la gouvernance du secteur afin de pouvoir atteindre l’Objectif de développement durable 14, portant sur la conservation et l’exploitation de manière durable des océans, des mers et des ressources marines aux fins du développement durable à l’horizon 2030 ».

Côté gouvernement, l’on indique que l’importance de cet atelier n’est plus à démontrer. Ce, du fait que « la place de la pêche dans l’économie du pays est devenue prépondérante. L’énorme potentiel exploitable des ressources halieutiques constitue un atout indéniable pour les perspectives de l’économie gabonaise ».

Stéphane Billé

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.