Le Gabon compte inaugurer une usine de transformation du bois, tous les deux mois

Bois
lundi, 09 avril 2018 10:59
Le Gabon compte inaugurer une usine de transformation du bois, tous les deux mois

(Le Nouveau Gabon) - Les ambitions de leadership du Gabon dans le domaine de la transformation du bois sont clairement affichées. Le pays, déjà leader continental en matière de fabrication de placages, compte détrôner les traditionnels détenteurs du maillot jaune dans ce secteur.

Pour atteindre cet objectif, les autorités entendent multiplier les capacités de production des opérateurs, en favorisant l’implantation et l’ouverture de nouvelles unités de transformation au sein de la zone économique spéciale de Nkok, tout au long de cette année.

Ainsi, en attendant la tenue du « Gabon wood show » du 20 au 22 juin prochains, à Libreville, le ministre des Forêts, Pacôme Moubelet Boubeya, a annoncé que le pays va « inaugurer au moins une entreprise tous les deux mois dans le secteur du bois ».

Sur les 78 entreprises implantées et actives dans la zone économique spéciale de Nkok, 40 sont opérationnelles et sont spécialisées dans la transformation du bois. Les autorités de la zone ont indiqué, au cours de la cérémonie de lancement des activités de l’entreprise Accurate Industries, le 6 avril dernier, que 16 autres unités de transformation de bois sont en cours d’implantation.

Selon le ministère de l’Economie, le Gabon a affiché, en 2016, une production totale, tous segments confondus, de 752 861 m3, en progression annuelle de 8,6%. Sur le plan commercial, les exportations ont observé la même tendance, avec une hausse de 15,5% pour s’afficher à 666 723 m3, en liaison avec le dynamisme du marché international. La consommation locale s’établit, quant à elle, à 400 000 m3, selon les autorités de la zone.

La participation de la filière « Industrie du bois » à l’économie est en constante croissance depuis 2010. Elle a, par ailleurs, contribué de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de l’ordre de 69 millions de tonnes de gaz carbonique.

Avant 2010, souligne un rapport de la Banque mondiale sur le bilan de l’interdiction d’exportation du bois en grumes, publié en 2017, la consommation des industries du secteur oscillait entre 1,2 et 1,5 million de m3 de grumes par an. A ce jour, celle-ci a pratiquement doublé avec une production annuelle de 2,5 millions de m3 de bois transformé.

PcA

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.